30e Colloque de l'AMEUS : Au croisement de l'environnement et de l'éducation
Association de la maîtrise en environnement de l'université de Sherbrooke présente

30e Colloque de l'AMEUS : Au croisement de l'environnement et de l'éducation

2 mars 2018
9h30 – 18h00 / Entrée: 8h30

2500 boulevard de l'Université, Sherbrooke, QC, Canada
Pour plus d'information à propos de cet événement, veuillez contacter Association de la maîtrise en environnement de l'université de Sherbrooke à info-colloque.ameus@usherbrooke.ca.

Achat de billets

Achat de billets

***POUR LES INSCRIPTIONS EFFECTUÉES APRÈS LE 20 FÉVRIER 2018, VEUILLEZ PRENDRE NOTE QUE LE REPAS NE SERA PAS INCLUS***

Le 30e colloque de l'AMEUS se penche sur le thème intitulé :

Au croisement de l'environnement et de l'éducation : comment assurer l'intégration de bonnes pratiques à toutes les échelles ?

Plus que jamais, chaque individu et chaque organisation est concerné par les problématiques environnementales. Cette prise de conscience progressive est rendue possible grâce à l'impact majeur de l'éducation et de formes variées de transmission de l'information en environnement. En effet, l’éducation joue un rôle majeur tant dans le partage des savoirs et des connaissances que dans le développement de compétences professionnelles. Que ce soit à travers l’école, l’enseignement pour adulte ou tout simplement la recherche personnelle d’informations, l’éducation représente un levier majeur dans le changement de comportement. Il est aujourd’hui admis que l’éducation est un vecteur essentiel au développement des individus. En effet, en 1948, l’ONU l’a déclaré comme étant l’un des droits universels de l’Homme, permettant « l’épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales ». De nos jours, de nombreux organismes, tel que l’UNESCO, démontre que l’éducation est indispensable pour résoudre les problèmes environnementaux et combler l’ignorance liée à ces enjeux.

***

Les conférences, panel et atelier participatif porteront sur des sujets variés :

La programmation officielle : https://ameus-sherbrooke.com/programmation/

***

L'inscription au colloque comprend un accès aux conférences, panel et atelier, un dîner (repas trois services), un cocktail réseautage et plus encore.

Vérification des disponibilités en cours... Vérification des disponibilités en cours...

***POUR LES INSCRIPTIONS EFFECTUÉES APRÈS LE 20 FÉVRIER 2018, VEUILLEZ PRENDRE NOTE QUE LE REPAS NE SERA PAS INCLUS***

Le 30e colloque de l'AMEUS se penche sur le thème intitulé :

Au croisement de l'environnement et de l'éducation : comment assurer l'intégration de bonnes pratiques à toutes les échelles ?

Plus que jamais, chaque individu et chaque organisation est concerné par les problématiques environnementales. Cette prise de conscience progressive est rendue possible grâce à l'impact majeur de l'éducation et de formes variées de transmission de l'information en environnement. En effet, l’éducation joue un rôle majeur tant dans le partage des savoirs et des connaissances que dans le développement de compétences professionnelles. Que ce soit à travers l’école, l’enseignement pour adulte ou tout simplement la recherche personnelle d’informations, l’éducation représente un levier majeur dans le changement de comportement. Il est aujourd’hui admis que l’éducation est un vecteur essentiel au développement des individus. En effet, en 1948, l’ONU l’a déclaré comme étant l’un des droits universels de l’Homme, permettant « l’épanouissement de la personnalité humaine et au renforcement du respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales ». De nos jours, de nombreux organismes, tel que l’UNESCO, démontre que l’éducation est indispensable pour résoudre les problèmes environnementaux et combler l’ignorance liée à ces enjeux.

***

Les conférences, panel et atelier participatif porteront sur des sujets variés :

La programmation officielle : https://ameus-sherbrooke.com/programmation/

***

L'inscription au colloque comprend un accès aux conférences, panel et atelier, un dîner (repas trois services), un cocktail réseautage et plus encore.

Laure Waridel, invitée d'honneur

Laure Waridel PhD est éco-sociologue, professeure associée au Centre OSE (Organisation, société, environnement) de l’UQAM, chercheure au CINBIOSE (Centre de recherche interdisciplinaire sur le bien-être, la santé, la société et l’environnement) et conseillère stratégique au CIRODD (Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable).

Consciente du fait que la société́ se transforme à force de choix individuels et collectifs, Laure Waridel est tombée dans la marmite de l’engagement citoyen lorsqu’elle avait 15 ans. Au cours des 30 dernières années, on l’a vue porter les bottes de travail de grands chantiers écologiques et solidaires autant que les gants de velours du développement durable. Co-fondatrice d’Équiterre, pionnière du commerce équitable et de la consommation responsable au Québec, elle est l’auteure de plusieurs livres dont «Acheter c’est voter » et « L’Envers de l’assiette ». Elle s’est aussi fait connaître par ses chroniques à la radio de Radio-Canada et dans la presse écrite.

Femme de cœur et de rigueur, ses études doctorales ont porté sur l’émergence d’une économie écologique et sociale au Québec, études qu’elle a menées à l’Institut des hautes études internationales et du développement de Genève avec l’obtention de la prestigieuse bourse Trudeau. Elle travaille actuellement à la rédaction de son prochain livre, grâce auquel elle partagera le fruit de ses recherches sur les possibles.  Elle y démontre que le Québec est en pleine transition.  

Depuis des années, Laure Waridel cumule les distinctions dont un doctorat honoris causa de l’Université́ du Québec à Rimouski, l’Insigne du mérite de l’Université́ de Montréal, l’Ordre du Canada, l’Ordre du Québec et le titre de Chevalier de l’ordre de la Pléiade de l’Organisation internationale de la Francophonie.

Mais pour Laure Waridel, ses deux plus grandes réalisations tiennent chacune sur deux pattes. Il s’agit de ses enfants : Colin et Alphée. 

Lucie Sauvé, conférence « L'éducation relative à l'environnement et à l'écocitoyenneté au sein de nos institutions scolaires »

Lucie Sauvé est professeure titulaire au département de didactique de l’Université du Québec à Montréal (UQAM). Elle est également directrice du Centre de recherche en éducation et formation relatives à l’environnement et à l’écocitoyenneté (Centr’ERE) et membre de l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM. Elle dirige la revue internationale Éducation relative à l’environnement – Regards, Recherches, Réflexions et contribue à la formation dans le cadre du Programme de 2e cycle en éducation relative à l’environnement de l’UQAM.

Geneviève Rajotte Sauriol, panel « Le rôle des médias et des différents canaux de communication dans la transmission de l'information environnementale »

Geneviève détient un baccalauréat en relations publiques, une maîtrise en environnement et poursuit un diplôme en éducation relative à l’environnement. Elle a travaillé sept ans en communication dans le milieu du développement durable. En 2017, elle a co-fondé Bleu forêt communication, une agence de communication responsable. Elle s’intéresse particulièrement à la communication éthique au service de l’écocitoyenneté.

Alexandre Shields, panel « Le rôle des médias et des différents canaux de communication dans la transmission de l'information environnementale »

Alexandre Shields est journaliste au quotidien Le Devoir depuis 2005. Il a notamment occupé pendant quatre ans un poste journaliste en Économie. Depuis 2012, il est le journaliste attitré au secteur Environnement. Il est également chroniqueur environnement à la radio de Radio-Canada. En 2016, il a remporté le prix Judith-Jasmin en journalisme spécialisé, pour sa couverture des dossiers environnementaux au Devoir. Il est titulaire d'un baccalauréat en journalisme de l'UQAM.