Émile Bilodeau
Fête du Lac des Nations Promutuel Assurance presents

Émile Bilodeau

July 14th 2021
8:30 pm – 10:30 pm / Doors: 8:15 pm (EDT)
For more information about this event, please contact Fête du Lac des Nations Promutuel Assurance at coordination@fetedulacdesnations.com.

Buy Tickets

Trois ans de tournée ont réussi à forger des liens incassables entre Émile Bilodeau et ses musiciens Sarah Dion (batterie), Simon Veillet (basse) et Nathan Vanheuverzwijn (clavier). La maturité qui a gagné Émile depuis la parution de Rites de passage a également construit une solide fondation sous les pieds de son groupe, des musiciens qui ont d’ailleurs participé à la création du prochain album. Le Club Soda l’a acclamé à deux reprises, de même que de nombreux festivals, dont les Francos de Montréal où il est tête d’affiche à l’été 2019. Le prochain spectacle servira à mettre de l’avant l’aspect plus travaillé des mélodies à la guitare, le rock grandissant et le désir de laisser planer le spectateur. Les arrangements peaufinés prendront une nouvelle dimension sur scène, alors que la prestation sera plus «placée», ne laissant rien au hasard, tout en étant parsemée de surprises. La réputation de bête de scène d’Émile Bilodeau n’est plus à faire. «Mon band pis moi on est une machine de guerre, mais je préfère dire qu’on est des marchands de bonheur», dit Émile

Checking availabilities...

Trois ans de tournée ont réussi à forger des liens incassables entre Émile Bilodeau et ses musiciens Sarah Dion (batterie), Simon Veillet (basse) et Nathan Vanheuverzwijn (clavier). La maturité qui a gagné Émile depuis la parution de Rites de passage a également construit une solide fondation sous les pieds de son groupe, des musiciens qui ont d’ailleurs participé à la création du prochain album. Le Club Soda l’a acclamé à deux reprises, de même que de nombreux festivals, dont les Francos de Montréal où il est tête d’affiche à l’été 2019. Le prochain spectacle servira à mettre de l’avant l’aspect plus travaillé des mélodies à la guitare, le rock grandissant et le désir de laisser planer le spectateur. Les arrangements peaufinés prendront une nouvelle dimension sur scène, alors que la prestation sera plus «placée», ne laissant rien au hasard, tout en étant parsemée de surprises. La réputation de bête de scène d’Émile Bilodeau n’est plus à faire. «Mon band pis moi on est une machine de guerre, mais je préfère dire qu’on est des marchands de bonheur», dit Émile