Clap Place Ste-Foy presents

Mommy

July 15th 2020
1:10 pm – 3:25 pm / Doors: 12:40 pm

2580-2700 Boul Laurier, Québec, QC, Canada
For more information about this event, please contact Clap Place Ste-Foy at info@clap.ca.

Buy Tickets

Festival de Cannes 2014 – Prix du jury MOMMY Un film de Xavier Dolan · Du même réalisateur: J’ai tué ma mère Québec Générique: Québec. 2014. 138 min (V.O.F.). Drame réalisé par Xavier Dolan. Scén. : Xavier Dolan. Mus. orig. : Noia. Int. : Antoine Olivier Pilon, Anne Dorval, Suzanne Clément. Synopsis: Steve O’Connor Després est un adolescent diagnostiqué d’un TDAH (trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité). Son comportement posant problème, il se promène de centre jeunesse en centre jeunesse depuis plusieurs années. Son père est décédé. Sa mère, Diane, vient d’hériter de sa garde complète et se trouve plutôt désemparée face à sa personnalité impulsive, voire parfois violente. Heureusement, la mère et le fils trouveront l’aide appropriée en la personne de Kyla, une voisine, enseignante en année sabbatique, qui a remis sa propre vie familiale en question. Notes: Prolifique et régulier comme Woody Allen depuis ses débuts en 2009, Xavier Dolan, avec MOMMY, en est déjà à son cinquième long métrage. Son nouveau film, talk of the town de Cannes au printemps dernier, a joui d’une ovation monstre au festival, remportant le Prix du jury ex-aequo avec Jean-Luc Godard qui y présentait Adieu au langage. Dans MOMMY, Dolan renoue avec deux de ses comédiennes fétiches : Anne Dorval, jouant la mère de Steve, et Suzanne Clément, l’enseignante bienveillante. Entre ces deux femmes se distingue Antoine Olivier Pilon, jeune comédien de dix-sept ans, vu au grand écran dans Les Pee-Wee 3D, Laurence Anyways et Frisson des collines. Mais c’est sa présence dans le vidéoclip College Boy d’Indochine, signé par Dolan, qui l’a prédestiné à incarner Steve, l’adolescent intempestif au cœur de l’histoire. Avec Pilon et Dorval, Dolan le scénariste aborde à nouveau les relations mère-fils, terreau fertile aux accents freudiens inépuisables, cette fois dans le but, selon lui, d’embellir l’image maternelle plutôt abîmée de J’ai tué ma mère. Si ses dialogues sont toujours aussi chargés d’intensité, visuellement, Dolan ose avec une direction photo cadrée dans un format d’image (aspect ratio) 1 :1, antithèse du cinémascope conventionnel. En résulte une œuvre à la signature forte, colorée par des chansons pop aussi diversifiées que solidement ancrées dans la mémoire collective, une œuvre pétrie par un créateur qui n’a pas fini d’explorer l’univers du septième art comme un enfant s’appropriant peu à peu un terrain de jeu aussi vaste que son propre imaginaire. (P.B.) « MOMMY est le plus maîtrisé des films “pur style” Dolan. » (M.-A. Lussier, La Presse)
Checking availabilities...
Festival de Cannes 2014 – Prix du jury MOMMY Un film de Xavier Dolan · Du même réalisateur: J’ai tué ma mère Québec Générique: Québec. 2014. 138 min (V.O.F.). Drame réalisé par Xavier Dolan. Scén. : Xavier Dolan. Mus. orig. : Noia. Int. : Antoine Olivier Pilon, Anne Dorval, Suzanne Clément. Synopsis: Steve O’Connor Després est un adolescent diagnostiqué d’un TDAH (trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité). Son comportement posant problème, il se promène de centre jeunesse en centre jeunesse depuis plusieurs années. Son père est décédé. Sa mère, Diane, vient d’hériter de sa garde complète et se trouve plutôt désemparée face à sa personnalité impulsive, voire parfois violente. Heureusement, la mère et le fils trouveront l’aide appropriée en la personne de Kyla, une voisine, enseignante en année sabbatique, qui a remis sa propre vie familiale en question. Notes: Prolifique et régulier comme Woody Allen depuis ses débuts en 2009, Xavier Dolan, avec MOMMY, en est déjà à son cinquième long métrage. Son nouveau film, talk of the town de Cannes au printemps dernier, a joui d’une ovation monstre au festival, remportant le Prix du jury ex-aequo avec Jean-Luc Godard qui y présentait Adieu au langage. Dans MOMMY, Dolan renoue avec deux de ses comédiennes fétiches : Anne Dorval, jouant la mère de Steve, et Suzanne Clément, l’enseignante bienveillante. Entre ces deux femmes se distingue Antoine Olivier Pilon, jeune comédien de dix-sept ans, vu au grand écran dans Les Pee-Wee 3D, Laurence Anyways et Frisson des collines. Mais c’est sa présence dans le vidéoclip College Boy d’Indochine, signé par Dolan, qui l’a prédestiné à incarner Steve, l’adolescent intempestif au cœur de l’histoire. Avec Pilon et Dorval, Dolan le scénariste aborde à nouveau les relations mère-fils, terreau fertile aux accents freudiens inépuisables, cette fois dans le but, selon lui, d’embellir l’image maternelle plutôt abîmée de J’ai tué ma mère. Si ses dialogues sont toujours aussi chargés d’intensité, visuellement, Dolan ose avec une direction photo cadrée dans un format d’image (aspect ratio) 1 :1, antithèse du cinémascope conventionnel. En résulte une œuvre à la signature forte, colorée par des chansons pop aussi diversifiées que solidement ancrées dans la mémoire collective, une œuvre pétrie par un créateur qui n’a pas fini d’explorer l’univers du septième art comme un enfant s’appropriant peu à peu un terrain de jeu aussi vaste que son propre imaginaire. (P.B.) « MOMMY est le plus maîtrisé des films “pur style” Dolan. » (M.-A. Lussier, La Presse)
Refunds
Up to 1 day before the event starts
Exchanges
Up to 1 day before the event starts
Free for children
No free access
Access for persons with mobility impairment
Yes
Free for Accompanying Person
No

Business Hours

Sunday
9:30 am – 10:00 pm
Monday
9:30 am – 10:00 pm
Tuesday
9:30 am – 10:00 pm
Wednesday
9:30 am – 10:00 pm
Thursday
9:30 am – 10:00 pm
Friday
9:30 am – 10:00 pm
Saturday
9:30 am – 10:00 pm

Upcoming Events