Fond de rang

Fond de rang

Un homme revient dans son petit univers isolé, au Saguenay– Lac-Saint-jean, l’espace de quelques nuits, le temps de reprendre ce qu’il avait laissé derrière lui. Il revient dans cette petite maison laide où, lorsqu’on sort, ce sont le vent et les champs en friche qui prennent toute la place.

Là-bas, tout y est plus tangible : la poésie comme les malheurs.

Là-bas, le regard va plus loin.

Là-bas, le ciel est encore le maître de l’horizon.