Écologies marginales - Projection et discussion sur le documentaire Décolonisons l’écologie
HUB de mobilisation pour la justice climatique presents

Écologies marginales - Projection et discussion sur le documentaire Décolonisons l’écologie

In-person Event
July 10th 2022
6:00 pm – 9:00 pm

1376 rue Ontario Est, Montréal, QC, Canada
For more information about this event, please contact HUB de mobilisation pour la justice climatique at info@lehub.ca.

Buy Tickets

Le HUB de mobilisation vous invite à une projection du documentaire Décolonisons l’écologie : Reportage au cœur des luttes décoloniales et écologistes. La projection sera suivie d’une discussion avec Jérémy Boucain, co-réalisateur du documentaire.

Décolonisons l’écologie : Reportage au coeur des luttes décoloniales et écologistes - Un film d’Annabelle Aim, Cannelle Foudrinier et Jérémy Boucain. 

« Les personnes racisées sont les premières concernées par la crise capitaliste, ses impacts environnementaux, sanitaires et sociaux, et pourtant, celles-ci sont invisibilisées au sein de la lutte écologique mainstream, dans les instances de décisions, de construction des stratégies de lutte et de production des enseignements. C'est pourquoi, nous avons écouté et appris de celles et ceux qui, depuis la Caraïbe, et notamment en Martinique, sont les mieux placées pour apporter des solutions radicales à ce système colonial, capitaliste, et écocidaire. »

***

Si l'urgence écologique n'est plus possible à ignorer aujourd'hui, les préoccupations du mouvement écologiste mainstream semblent loin de la réalité des minorités, pourtant au cœur des enjeux de justice environnementale. Que se passe-t-il du côté des écologies marginales, celles qui œuvrent à partir d'identités hors-normes, des territoires délaissés des institutions et du gouvernement ? Le HUB propose, en collaboration avec Myriam Bahaffou, chercheuse et militante écoféministe, deux séances de film cet été pour creuser ces questions.

Le premier, « Décolonisons l'écologie », documente la façon dont les luttes écologistes mainstream ne prennent pas en compte les populations racisées qui vivent les conséquences du colonialisme et de la crise climatique de manière concrète. Le film explore notamment le cas de la Martinique, où la population vit directement les conséquences de l’empoisonnement au Chlordécone.  Le second, « Ce monde n'est pas fait pour nous », est une immersion au sein d'un collectif écoféministe formé en 2018 ; le film se concentre sur l'organisation interne d'un groupe militant selon une éthique du care par un travail de portraits à la fois intimes et révolutionnaires de ses membres.

À la croisée de ces deux films, des questions importantes émergent : à quoi peut ressembler une définition de l'écologie, quand on a pris conscience de l'imbrication de systèmes d'oppressions ? Comment penser une justice environnementale anticapitaliste, paysanne, féministe et décoloniale ? À l'issue des deux projections, nous dessinerons quelques pistes de réflexion et d'action en compagnie de personnes militantes et penseuses spécialistes de ces sujets.

Checking availabilities...

Le HUB de mobilisation vous invite à une projection du documentaire Décolonisons l’écologie : Reportage au cœur des luttes décoloniales et écologistes. La projection sera suivie d’une discussion avec Jérémy Boucain, co-réalisateur du documentaire.

Décolonisons l’écologie : Reportage au coeur des luttes décoloniales et écologistes - Un film d’Annabelle Aim, Cannelle Foudrinier et Jérémy Boucain. 

« Les personnes racisées sont les premières concernées par la crise capitaliste, ses impacts environnementaux, sanitaires et sociaux, et pourtant, celles-ci sont invisibilisées au sein de la lutte écologique mainstream, dans les instances de décisions, de construction des stratégies de lutte et de production des enseignements. C'est pourquoi, nous avons écouté et appris de celles et ceux qui, depuis la Caraïbe, et notamment en Martinique, sont les mieux placées pour apporter des solutions radicales à ce système colonial, capitaliste, et écocidaire. »

***

Si l'urgence écologique n'est plus possible à ignorer aujourd'hui, les préoccupations du mouvement écologiste mainstream semblent loin de la réalité des minorités, pourtant au cœur des enjeux de justice environnementale. Que se passe-t-il du côté des écologies marginales, celles qui œuvrent à partir d'identités hors-normes, des territoires délaissés des institutions et du gouvernement ? Le HUB propose, en collaboration avec Myriam Bahaffou, chercheuse et militante écoféministe, deux séances de film cet été pour creuser ces questions.

Le premier, « Décolonisons l'écologie », documente la façon dont les luttes écologistes mainstream ne prennent pas en compte les populations racisées qui vivent les conséquences du colonialisme et de la crise climatique de manière concrète. Le film explore notamment le cas de la Martinique, où la population vit directement les conséquences de l’empoisonnement au Chlordécone.  Le second, « Ce monde n'est pas fait pour nous », est une immersion au sein d'un collectif écoféministe formé en 2018 ; le film se concentre sur l'organisation interne d'un groupe militant selon une éthique du care par un travail de portraits à la fois intimes et révolutionnaires de ses membres.

À la croisée de ces deux films, des questions importantes émergent : à quoi peut ressembler une définition de l'écologie, quand on a pris conscience de l'imbrication de systèmes d'oppressions ? Comment penser une justice environnementale anticapitaliste, paysanne, féministe et décoloniale ? À l'issue des deux projections, nous dessinerons quelques pistes de réflexion et d'action en compagnie de personnes militantes et penseuses spécialistes de ces sujets.