rodage.2021

rodage.2021

Je vous convie dans le plus intime. La coche d’après, c’est mon salon. Il y a un an que je me penche sur mon
métier, en prends mes distances, le réapprends, l’analyse, le décortique. J’ai hâte de le refaire.
Un nouveau spectacle, né l’été dernier, puis mis en sourdine à la fin septembre. Il a hâte de vivre, et parfois
des extraits s’échappent dans mes conversations, comme pour se garder frais.
À 80 spectateurs, lorsque tout le monde rit en même temps, ça se rapproche du temps d’avant. Ça brasse un
peu. En attendant que ça brasse beaucoup.