Le projet Laramie
ENSEMBLE-Compagnie théâtrale lgbtq+ présente

Le projet Laramie

16 décembre 2018
13h00 – 16h00

3819 Avenue Calixa-Lavallée, Montréal, QC, Canada
Pour plus d'information à propos de cet événement, veuillez contacter "ENSEMBLE"-Collectif Théâtral lgbtqia+ à ensemble.theatre.lgbtqia@gmail.com.

Achat de billets

Ensemble est un nouveau collectif théâtral s’étant donné comme mission de faire valoir les valeurs de la communauté LGBTQIA+.

Notre troupe est donc très fière et fébrile à l’idée de présenter son premier projet, Le Projet Laramie une pièce de Moisés Kaufman traduit en français par Emmanuel Schwartz dans une mise en scène de Laura Fortin.  Quatre représentations seront données en 2018 du 13 au 16 décembre au centre culturel Art Neuf du Parc Lafontaine.

           La Pièce:

En 1998, les membres d’une compagnie de théâtre se rendent à Laramie, dans le Wyoming, trois semaines après le meurtre brutal d’un étudiant homosexuel de 21 ans. Ils espèrent ainsi comprendre comment un acte d’une telle violence a pu être commis et comment la population locale a réagi face à ce crime. Le Projet Laramie fait revivre l’ambiance des jours qui ont suivi la mort de Matthew Shepard et le procès de ses deux meurtriers, telle une partition composée de déclarations de témoins. Basée sur plus de 200 entrevues, cette pièce constitue un témoignage, un théâtre documentaire, une version extrême de ce qui se déroule dans nos écoles encore aujourd’hui.

 

Visitez notre site web et page facebook pour nous suivre et connaître nos prochaines productions.

https://www.theatre-ensemble.com/

https://www.facebook.com/groups/EnsembleCollectif/

 

Vérification des disponibilités en cours... Vérification des disponibilités en cours...

Ensemble est un nouveau collectif théâtral s’étant donné comme mission de faire valoir les valeurs de la communauté LGBTQIA+.

Notre troupe est donc très fière et fébrile à l’idée de présenter son premier projet, Le Projet Laramie une pièce de Moisés Kaufman traduit en français par Emmanuel Schwartz dans une mise en scène de Laura Fortin.  Quatre représentations seront données en 2018 du 13 au 16 décembre au centre culturel Art Neuf du Parc Lafontaine.

           La Pièce:

En 1998, les membres d’une compagnie de théâtre se rendent à Laramie, dans le Wyoming, trois semaines après le meurtre brutal d’un étudiant homosexuel de 21 ans. Ils espèrent ainsi comprendre comment un acte d’une telle violence a pu être commis et comment la population locale a réagi face à ce crime. Le Projet Laramie fait revivre l’ambiance des jours qui ont suivi la mort de Matthew Shepard et le procès de ses deux meurtriers, telle une partition composée de déclarations de témoins. Basée sur plus de 200 entrevues, cette pièce constitue un témoignage, un théâtre documentaire, une version extrême de ce qui se déroule dans nos écoles encore aujourd’hui.

 

Visitez notre site web et page facebook pour nous suivre et connaître nos prochaines productions.

https://www.theatre-ensemble.com/

https://www.facebook.com/groups/EnsembleCollectif/

 

Art Neuf, Le Centre Culturel au coeur du Parc LAfontaine

3819 Avenue Calixa-Lavallée, Montréal, QC H2L 3A7

Accès: Par la rue Rachel

Métro: Sherbrooke, Autobus: 24 est

Stationement gratuit

Jeff Bolduc

Jean-François Bolduc, trésorier et comédien

Finissant du programme d'arts et lettres profil cinéma du cégep de Saint-Jérôme en 1998, ce n’est pas d’hier que Jean-François Bolduc caresse une passion pour le théâtre. Déjà au secondaire il faisait partie de la ligue d’improvisation de la polyvalente Le Boisé de Victoriaville. Cumulant plus de dix ans d’expérience comme comédien amateur, entre autres pour les troupes Maestria, de Québec, et La Bizarrerie, de L’Île-Bizard, où il a également occupé le poste de président du conseil d’administration. Il a joué dans plus d’une dizaine de pièces dont Les Super Heureux de Stéphane Castellon,  Le mariage de Marie à Gusse à Baptiste de Jean-Pierre Coljon, Comment peut-on? de Noël Piercy, Chez Paul-ette, bière, vin, liqueurs et nouveautés de Louis-Marie Dansereau. Plus récemment, il s’est joint à la troupe Posthume pour incarner Junior dans la pièce Les Voisins de Claude Meunier et Louis Saïa, dans une mise en scène de Michèle Macaigne, présentée au printemps 2018 à la salle Paul-Buissoneau du centre culturel l’Art Neuf.

Pascal Delorme

Pascal Delorme

Jeune, je récitais les fables de La Fontaine debout sur ma table d’école…
La vie a passé et je me suis assis.
Je travaille maintenant dans un métier technique, mais comme on dit, chassez le naturel et il revient au galop! Mon travail ne m’a pas empêché de fouler les planches en tant qu’amateur : après une quinzaine de pièces et de nombreux ateliers, autant dans le comique que dans le dramatique, j’ai toujours la même piqûre pour le théâtre. Le projet Laramie est un nouveau défi. Toujours soucieux de rendre crédibles mes personnages, je souhaite vous communiquer ma passion à travers l’histoire de ce garçon, histoire qui me touche énormément.
Le concept du projet ENSEMBLE m’a interpellé parce que j’aime le partage et les gens de divers horizons, qui sont à mon avis une grande richesse, et je crois fermement à l’adage qui dit que seul, on va plus vite, mais qu’ensemble, on va plus loin.

Félix Tardif

Félix Tardif

Loin d’en être à ma première participation au mouvement LGBT, j’ai couvert la parade de la Fierté en tant que journaliste web à plusieurs reprises, j’ai été sur les affiches de Pride for love, une campagne publicitaire contre l'homophobie, distribuées dans toutes les écoles canadiennes, j’ai fait partie de la pièce Projet Moutons Roses de David Paquet, présentée dans le cadre du festival de théâtre GLBT de Montréal en 2004, et j'ai joué dans Cru 2.0., une pièce de théâtre immersif dépeignant les facettes sombres du nightlife dans la communauté queer. Mon parcours professionnel et artistique comprend également sept ans de radio comme morning man au 102,3 FM Radio centre-ville, des rôles au cinéma, à la télé, dans des publicités, ainsi que des rôles, tous plus diversifiés les uns que les autres, dans environ 35 pièces de théâtre, autant professionnel qu'amateur, dont En attendant GodotThe breakfastclub,  La déprimeBillet doux et fils de soie et Le conte de Noël de Dickens, la comédie musicale. Bien que je n’aie pas étudié en théâtre, j’ai suivi une formation d’acteur avec des professeurs renommés comme Danielle Fichaud, Louise Boisvert et Jean-Pierre Bergeron. À la toute première lecture du docu-théâtre Le projet Laramie, j’ai compris que nous allions présenter une pièce qui allait toucher les gens droit au coeur, et je me sens honoré de faire partie de la belle équipe de comédiens qui présenteront l’histoire de ce triste évènement qui a laissé une cicatrice partout à travers le monde.

Hugo Bourret

Hugo Bourret

Je me nomme Hugo Bourret et j’ai 19 ans. Mes premières expériences du sixième art datent de ma tendre enfance, mais c’est lors de mon passage au secondaire à l’Assomption que j’ai réellement commencé à faire du théâtre, et je n’ai jamais arrêté depuis : c'est la seule passion qui ne m’a jamais quitté. C’est pourquoi j’ai décidé, en 2016, que je voulais étudier en théâtre. Pendant mes deux années au cégep Marie-Victorin en arts, lettres et communications profil théâtre, j’ai beaucoup appris grâce à d’incroyables enseignants.
Lorsque j’ai entendu parler d’ENSEMBLE, je venais de recevoir une réponse négative du Conservatoire d’art dramatique de Québec suite à mes auditions. Très déçu de ne pas avoir été accepté dans les grandes écoles cette année, ENSEMBLE s’est alors présenté comme une opportunité de continuer à faire ce que j’aime le plus : jouer. Et en plus, jouer dans Le projet Laramie, qui est une pièce que j’adore.

Réjean Lacoste

Réjean Lacoste

Ma première présence sur les planches fut en 1997, en tant que Samantha Fox, afin d'aider un ami qui avait besoin d’une invitée drag queen de dernière minute. Suite à cela, j’ai fait quelques remplacements ici et là. J'aimais bien faire de la scène, mais mon manque de confiance me disait que je n’avais pas ce qu’il faut : j'ai donc plutôt travaillé pendant 10 ans à la confection de costumes, puis aidé mon amoureux de l'époque en l’aidant à pratiquer ses numéros. J’ai éventuellement commencé à faire de la figuration pour différentes séries québécoises et certains films américains, et même une publicité de Toyota pour l'Europe. Après m’être tenu à l’écart des projecteurs pendant plusieurs années à cause d’une audition ratée qui avait fait violemment resurgir mon manque de confiance, une flamme s’est rallumée en moi alors que j’aidais à la conception des décors d’une pièce de théâtre amateur dans laquelle ma sœur allait jouer.
Lorsque j’ai découvert la page Facebook de ENSEMBLE, je me suis dit que c’était une occasion pour moi de rencontrer des gens de la communauté avec une passion commune. La confiance toujours fragile, j’ai offert mes services pour les décors, mais plusieurs personnes me suggéraient fortement d’auditionner pour un rôle, alors je me suis laissé convaincre… et j’en suis très heureux! Le projet Laramie est une histoire à laquelle je peux facilement m’identifier, une histoire vraie qui illustre le mal de vivre chronique dans lequel pouvoir simplement être soi-même est une épreuve, alors qu’on ressent constamment la pression de devoir se battre contre ce mépris irrationnel qu’est l’homophobie.

Edith Cayouette

Edith Cayouette

Toujours dépeinte comme « intense », je me passionnais déjà pour l’improvisation en 1984. Recrutée par la LUI à Québec en 1986, j'ai été de tous les matches des étoiles pendant 6 ans. Après une tournée d’impro professionnelle en 1991 en France auprès des cousins de la LIFI, j'ai auditionné en 1992 pour les écoles de théâtre. Après ma formation au Conservatoire d'art dramatique de Québec en 1995, j'ai enchaîné les mises en scène, en commençant par Starmania en 1996, pour laquelle Luc Plamondon approuve mes choix et demande certains de ses interprètes en audition. Une tournée pancanadienne avec un spectacle interactif m'ayant tenue à l'écart des auditions et des scènes des grands centres pendant près de 4 ans, je suis revenue avec des petits rôles dans des publicités et dans les téléséries 4 et demi et Smash. J'ai dû par la suite m'éloigner des projecteurs pour des raisons de santé, mais le feu du théâtre et l’amour des planches ne me quittent jamais. Comment pourrais-je abandonner mon essence?
Je reçois cette production, Le projet Laramie, comme un cadeau de la vie, autant pour cet ensemble de gens merveilleux, différents et semblables dans leur humanité, que pour cette triste histoire qui nous réunit et nous fait renaître.

Charleyne Bachraty

Charleyne Bachraty

Danseuse depuis de nombreuses années, j'essaie de profiter de chaque chance qui m'est donnée pour diversifier mon expérience. Le théâtre est donc naturellement arrivé sur mon chemin. Depuis quelques années, je cherche le défi, j’aspire à sortir de ma zone de confort, que cela se fasse à travers une comédie ou un drame. Lorsque j'ai entendu parler d'ENSEMBLE, je me suis dit que cela pourrait être un beau projet : participer au développement d'une nouvelle troupe, avec comme leitmotiv l'ouverture d'esprit et la diversité. Et hop! Me voici! Et cette pièce, Le Projet Laramieou comment retranscrire avec respect, justesse et prise de conscience une histoire vraie... Sachant que cette histoire n'est pas finie, qu'elle se passe encore à l'instant où j'écris ces mots... l'émotion me gagne. Ce sera un beau défi!

Ginette Heppelle

Ginette Heppelle

Mordue du théâtre depuis mon jeune âge, je n’ai jamais hésité à sauter sur l’opportunité de me retrouver sur scène. Chaque année, durant mon cheminement scolaire, je me suis impliquée dans les troupes de théâtre parascolaire avec une panoplie de rôles allant de la comédie au drame, du théâtre classique au théâtre contemporain. J’ai même participé à quelques créations collectives. J’ai fait du théâtre communautaire en français et en anglais en Saskatchewan, en Alberta et au Québec. Je me suis démarquée sur scène à maintes reprises avec des rôles dans des pièces telles Inespérée et inattendu de Réjean Ducharme, Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare, The Skin Of Our Teethde Thornton Wilder, et plus récemment, The Cocktail Party de T.S. Eliot et Hunting Moon de Ryan Madden avec la troupe Theatre NDG à Montréal.
Tenant à cœur les aspirations de la communauté LGBTQIA, j’étais ravie d’avoir l’opportunité de faire du théâtre avec une troupe qui représente mes valeurs de diversité et d’inclusion. Je ne pouvais pas laisser passer la chance de participer à un spectacle aussi important pour ma communauté que Le projet Laramie. Je suis fière de faire partie de cette belle équipe!

Elizabeth Roy

Elizabeth Roy

À 17 ans, je peux dire que je suis sur la voie sur laquelle je voulais être. Je fais du théâtre depuis maintenant 12 ans et je ne m’en lasse pas. J’ai déjà participé à plus d’une vingtaine de projets artistiques, soit plus de quinze pièces de théâtre (GreaseRhinocérosContes des Mille et Une nuits, etc.) et quelques projets web (capsules vidéo pour le journal Le Soleil à Québec, le court-métrage Chère Maryse, la web-série Rodzina, etc.). Faire partie de la troupe ENSEMBLE me permet de continuer d'exercer ma passion et à prendre de l’expérience grâce à différentes personnes qui sont là pour nous aider à pousser notre jeu encore plus loin. De plus, je crois que je n’aurais pas pu tomber sur un meilleur choix de pièce : Le projet Laramie me permet de mettre en pratique un style de jeu que je n’ai jamais essayé, soit le style documentaire, ainsi que d’en apprendre un peu plus sur ce cas de crime homophobe survenu en 1998.

François Proulx

François Proulx

Employé du réseau de la santé depuis de nombreuses années et à l'aube de la retraite, je souhaitais m'investir davantage auprès de la communauté LGBT. Ayant toujours eu un intérêt pour le théâtre mais sans jamais avoir eu l'occasion d'explorer cette forme d'expression, ENSEMBLE, le collectif théâtral lgbtqia+, m'offre ainsi l'occasion de joindre mes deux intérêts. Me voilà donc en selle pour une première expérience de comédien, et plus encore, dans une pièce qui favorise la réflexion en regard de l'inclusion sociale et de l'acceptation de la différence. Hautement d'actualité dans notre monde, où souffle actuellement un vent de droite, le "vivre ensemble" est malmené par nos craintes de la différence et notre méconnaissance de l'autre. C'est avec humilité, mais aussi avec l'espoir de contribuer un tant soit peu à un monde meilleur, que je m'engage dans cette première production du collectif ENSEMBLE : Le Projet Laramie.

Naomie Allard Hamelin

Naomie Allard Hamelin

Ayant monté sur les planches pour la première fois à l’âge d'onze ans, j’ai participé depuis à des pièces amateures comme ChicagoTit-Coq, de Gratien Gélinas, et plusieurs autres petites productions au sein du programme Arts et lettres du collège Lionel-Groulx. Depuis, mon principal objectif est de déployer les efforts nécessaires afin d’en faire une carrière, en suivant des formations de jeu auprès de gens de métier, entre autres aux ateliers Danielle Fichaud et à l’École supérieure de théâtre de l’UQAM en études théâtrales.
C’est par pur hasard que Le projet Laramie a fait apparition dans ma vie et m’a amenée dans cette belle aventure. Le collectif ENSEMBLE est pour moi une occasion d’exercer ma passion, mais aussi de me rappeler ce qui donne toute son importance à cet art qu’est le théâtre. En effet, j’y vois un moyen de donner de l’importance à des voix qui méritent d’être entendues, à une histoire qui se doit d’être racontée afin de sensibiliser le public.

Laura Fortin

Laura Fortin, metteure en scène et comédienne

Laura Fortin est une comédienne du théâtre amateur depuis une vingtaine d’années. En effet, son amour pour le théâtre et l’improvisation a commencé dès l’école  primaire.  Elle  a  participé  à  plus d’une dizaine de pièces de théâtre et de comédies musicales, en français et en anglais, au Québec, en France et en Ouganda, et a suivi de nombreux cours et ateliers de théâtre et d’improvisation (Théâtre Les Mil visages, Improv Montréal, etc.). Elle a également mis en scène une adaptation de la pièce Les Justesde Camus qui a été jouée dans le cadre du festival de théâtre Rideau rouge à Paris en 2012. En 2016, elle a créé et animé une série d’ateliers d’improvisation pour un groupe d’adultes apprenant le français à l’Alliance française de Kampala en Ouganda. Récemment, elle a joué dans Les voisins, de Claude Meunier et Louis Saïa, avec la troupe Posthume (2018), dans Hunting Moon avec le théâtre NDG (2017) et dans The Laramie Project, avec une troupe d’Ougandais activistes du milieu LGBTQ et de comédiens internationaux (2016).

Luc Arsenault

Luc Arsenault, metteur en scène et comédien

Issu de l’École de théâtre du Collège Lionel-Groulx il y a plus de trente ans, Luc Arsenault enchaîne les mises en scène, autant chez les professionnels que chez les amateurs. Après avoir assumé la direction de plus d'une soixantaine de productions théâtrales dont une quinzaine de comédies musicales, il est toujours aussi passionné. Il touche à la fois au jeu, à la direction d’acteur, à la formation des futurs comédiens et à l'écriture scénique. Son texte, Poussières d’un jour, s'est vu primé lors du Festival des Arlequins de Cholet, en France, au printemps 2007.

Michèle Macaigne

Michèle Macaigne, metteure en scène et comédienne

Michèle Macaigne a suivi sa formation en partie à l’option théâtre du cégep Lionel-Groulx, en enseignement de l’art dramatique à l’UQAM, et en suivant divers ateliers aux cours des 25 dernières années, notamment des cours privés avec Martine Rollet, qui fut professeure pendant 30 ans au conservatoire d’art dramatique de Québec. Michèle a fait ses premières armes dans la troupe de Mme Perrette Souplex et dans des productions de Luc Arsenault. Elle a joué dans plus d’une trentaine de pièces de théâtre dont du classique, du vaudeville, de l’absurde, du théâtre forum, du théâtre d’intervention, des créations collectives, des drames, des comédies musicales, elle a participé en post-synchro au film Le violon rouge, ainsi qu’au téléroman L'ombre de l’épervier, et a également donné des ateliers de théâtre en milieu carcéral fédéral. Au sein de la troupe La bande à part, elle explore la direction d’acteurs et la mise en scène, et remporte le prix de la meilleure mise en scène et du meilleur spectacle du Festival des Molières en 2014. C'est de main de maître qu'en 2018, elle a mis en scène la pièce Les voisins de Claude Meunier et Louis Saïa, en association avec le collectif théâtral Posthume.

Jean-François Quesnel (Directeur artistique et fondateur)

Jean-François Quesnel, directeur-fondateur et comédien

C’est par un matin froid de l’hiver 2018, suite à un rêve que je venais de faire, que je me suis réveillé avec l’idée de mettre sur pied un collectif théâtral dédié à la communauté LGBTQIA+. Il faut dire qu’à la même période, je vivais l’incroyable expérience de monter sur scène et d’incarner le personnage de Bernard dans la pièce Les voisins, de Claude Meunier et Louis Saïa, produite par Posthume et mise en scène par Michèle Macaigne. Cette expérience a non seulement ravivé mon amour du théâtre, mais m’a également donné envie de le partager.

Mon engouement pour le sixième art ne date pas d’hier : pendant mes années d’école secondaire, j’ai eu l’opportunité de faire partie du programme douance-théâtre, accueillant les élèves les plus performants exprimant un intérêt pour le théâtre. J’ai tellement affectionné cette façon de m’exprimer que j’ai développé une réelle passion pour les arts, en particulier pour le théâtre, le chant, la danse, et l’improvisation. J’ai d’ailleurs fondé à cette époque une troupe d’improvisation qui a connu un franc succès auprès des élèves de l’école. Au fil des ans, je me suis impliqué auprès de différents groupes artistiques communautaires, notamment la troupe Vertiges et l’école de danse LGBTQIA, j’ai également eu la chance de collaborer avec plusieurs artistes, dont Céline Dion, Monique Saintonge, Claude Dubois et Sylvie Desgroseillers, et j’ai aussi fait de la figuration dans différents films américains.

Cet amour pour les arts de la scène n’a d’égal que mon attachement pour les gens. Travaillant comme auxiliaire en santé et services sociaux pour le CLSC, j’aime le sentiment de contribuer au bien-être de la société. Ce « sens de la communauté » m’habite, et je l’exprime tout autant dans mon travail que dans mes projets. Je suis d’ailleurs le fondateur de l’organisme Phase 2, un important groupe d’entraide pour hommes gais et bisexuels qui a connu beaucoup de succès dans la communauté, et reçu l’appui de la part des politiciens et des médias. Bien que mon parcours professionnel soit baigné dans les arts, je me considère d’abord et avant tout comme un bâtisseur, un rassembleur. Ce dont j’ai rêvé en ce matin froid d’hiver, c’est de voir rassemblés les gens, dans toutes leurs différences, autour d’une passion commune.

Aujourd’hui, en bâtissant « ENSEMBLE », avec l’aide de Luc Arsenault, Michèle Macaigne, Laura Fortin et Jeff Bolduc, ainsi que celle de toutes les personnes qui voudront se joindre à nous, mon objectif est de nous donner la possibilité d’être nous-mêmes, tout en vivant notre passion pour le théâtre… ENSEMBLE!

Au plaisir!

Jean-François Quesnel