Membrane / Byetone
Mois Multi presents

Membrane / Byetone

February 9th 2019
10:00 pm – 11:00 pm / Doors: 9:45 pm

591, rue de Saint-Vallier Est, Québec, QC, Canada
For more information about this event, please contact Les productions Recto-Verso inc. at accueil@moismulti.org.

Buy Tickets

Push 1 Stop - Wiklow - Membrane

Membrane est une œuvre numérique qui brouille les frontières entre la performance audiovisuelle et l’installation artistique.
Des créations volumétriques en trois dimensions flottent entre les deux artistes situés au milieu d’un nuage de fumée montante et d’éclairages audiosensibles. Un écran transparent de trois mètres capte les ombres de ces hologrammes, reliant l’auditoire aux structures virtuelles matérialisées dans l’espace physique. Un projecteur à courte focale placé derrière l’écran projette de la lumière au travers du brouillard produit par une machine à fumée. Des images en trois dimensions apparaissent dans le brouillard (une méthode appelée « projection volumétrique »). La pièce explore l’espace entre la perception et l’illusion, en utilisant des effets psychoacoustiques et psychovisuels. Les projections imitent la texture de l’écran transparent (la « membrane »), qui semble se déformer et vibrer en harmonie avec la musique. Les tonalités sinusoïdales de basses fréquences engendrent une synchronicité entre les corps physiques de l’auditoire, le mouvement des projections et la fréquence de la tonalité. Cette idée s’inspire de la biosynchronicité, où différents systèmes biologiques entrent en synchronisation les uns avec les autres. Tout au long de Membrane, les compositions audiovisuelles sont engendrées à partir de systèmes génératifs. Le son influence les éléments visuels, qui à leur tour manipulent le son. La performance devient unifiée au lieu d’être deux éléments distincts. Les rythmes glitch et les profondes vibrations sonores sont produits à partir des mêmes données qui tissent les visuels. Membrane est une « performance algorithmique pour matériaux transparents ». Cette œuvre représente à la fois une forme alternative d’art de la projection vidéo et une exploration tangible du numérique.

Durée : 40 minutes


Olaf Bender
- Beystone Impact Factor

Le travail créatif d’Olaf Bender est né de la découverte fortuite de la pellicule cinématographique 16 mm alors qu’il était étudiant; il se met dès lors à expérimenter le film en tant que moyen, mais aussi en tant que matière première. Les limites techniques l'incitent à créer des méthodes originales et il se met à produire des schémas de mouvements archaïques en rayant directement des figures géométriques sur les séquences. Ces expériences lui permettront d'entrer en contact avec AG Geige, un groupe de musique undergroung est-allemand dont il deviendra membre en 1988 et avec qui il intégrera les aspects musicaux à son art, l'ordinateur domestique lui offrant la possibilité de travailler le multimédia de façon autodidacte, sans formation musicale. Après la chute du mur de Berlin en 1989, Olaf Bender œuvre dans le domaine de la diffusion musicale. Les expériences acquises à cette époque le conduisent à diffuser ses propres compositions et, en 1996, il fonde avec Frank Bretschneider la maison de disques Rastermusic, qui fusionnera plus tard avec Noton, une sous-étiquette de Carsten Nicolai, pour finalement former Raster-Noton en 1999. Le projet Signal sera l’une des premières productions de la maison, un trio formé avec Bretschneider et Nicolai au sein duquel Olaf Bender est toujours actif aujourd'hui.

Depuis les débuts de la maison de disques, Olaf Bender a également produit des œuvres musicales en solo sous le nom de Byetone, mais c'est en 2008 seulement qu'il lance son premier album sur Raster-Noton. Le premier simple « Plastic Star » a permis de définir sa signature sonore : une musique rythmique minimaliste à l'attitude rock qui se passe de transformations excessives et fioritures; une musique archaïque, rebelle et énergique. C'est également en 2008 qu'il lance son premier véritable album, le fort bien accueilli Death of a Typographer, qui sera suivi en 2011 de Symeta, mentionné sur plusieurs listes des albums de l’année. Byetone produit également des remixages pour des artistes comme Modeselektor et VCMG ainsi que des travaux sonores pour des créateurs de mode tels que Rick Owens, Nina Ricci et NikeLab. En plus d'être membre de Signal, le supergroupe de Raster-Noton, il forme aussi avec Carsten Nicolai le duo Diamond Version qui a lancé une série de maxis et un album complet avec Mute Records en 2013.

Durée : 50 minutes

Checking availabilities...

Push 1 Stop - Wiklow - Membrane

Membrane est une œuvre numérique qui brouille les frontières entre la performance audiovisuelle et l’installation artistique.
Des créations volumétriques en trois dimensions flottent entre les deux artistes situés au milieu d’un nuage de fumée montante et d’éclairages audiosensibles. Un écran transparent de trois mètres capte les ombres de ces hologrammes, reliant l’auditoire aux structures virtuelles matérialisées dans l’espace physique. Un projecteur à courte focale placé derrière l’écran projette de la lumière au travers du brouillard produit par une machine à fumée. Des images en trois dimensions apparaissent dans le brouillard (une méthode appelée « projection volumétrique »). La pièce explore l’espace entre la perception et l’illusion, en utilisant des effets psychoacoustiques et psychovisuels. Les projections imitent la texture de l’écran transparent (la « membrane »), qui semble se déformer et vibrer en harmonie avec la musique. Les tonalités sinusoïdales de basses fréquences engendrent une synchronicité entre les corps physiques de l’auditoire, le mouvement des projections et la fréquence de la tonalité. Cette idée s’inspire de la biosynchronicité, où différents systèmes biologiques entrent en synchronisation les uns avec les autres. Tout au long de Membrane, les compositions audiovisuelles sont engendrées à partir de systèmes génératifs. Le son influence les éléments visuels, qui à leur tour manipulent le son. La performance devient unifiée au lieu d’être deux éléments distincts. Les rythmes glitch et les profondes vibrations sonores sont produits à partir des mêmes données qui tissent les visuels. Membrane est une « performance algorithmique pour matériaux transparents ». Cette œuvre représente à la fois une forme alternative d’art de la projection vidéo et une exploration tangible du numérique.

Durée : 40 minutes


Olaf Bender
- Beystone Impact Factor

Le travail créatif d’Olaf Bender est né de la découverte fortuite de la pellicule cinématographique 16 mm alors qu’il était étudiant; il se met dès lors à expérimenter le film en tant que moyen, mais aussi en tant que matière première. Les limites techniques l'incitent à créer des méthodes originales et il se met à produire des schémas de mouvements archaïques en rayant directement des figures géométriques sur les séquences. Ces expériences lui permettront d'entrer en contact avec AG Geige, un groupe de musique undergroung est-allemand dont il deviendra membre en 1988 et avec qui il intégrera les aspects musicaux à son art, l'ordinateur domestique lui offrant la possibilité de travailler le multimédia de façon autodidacte, sans formation musicale. Après la chute du mur de Berlin en 1989, Olaf Bender œuvre dans le domaine de la diffusion musicale. Les expériences acquises à cette époque le conduisent à diffuser ses propres compositions et, en 1996, il fonde avec Frank Bretschneider la maison de disques Rastermusic, qui fusionnera plus tard avec Noton, une sous-étiquette de Carsten Nicolai, pour finalement former Raster-Noton en 1999. Le projet Signal sera l’une des premières productions de la maison, un trio formé avec Bretschneider et Nicolai au sein duquel Olaf Bender est toujours actif aujourd'hui.

Depuis les débuts de la maison de disques, Olaf Bender a également produit des œuvres musicales en solo sous le nom de Byetone, mais c'est en 2008 seulement qu'il lance son premier album sur Raster-Noton. Le premier simple « Plastic Star » a permis de définir sa signature sonore : une musique rythmique minimaliste à l'attitude rock qui se passe de transformations excessives et fioritures; une musique archaïque, rebelle et énergique. C'est également en 2008 qu'il lance son premier véritable album, le fort bien accueilli Death of a Typographer, qui sera suivi en 2011 de Symeta, mentionné sur plusieurs listes des albums de l’année. Byetone produit également des remixages pour des artistes comme Modeselektor et VCMG ainsi que des travaux sonores pour des créateurs de mode tels que Rick Owens, Nina Ricci et NikeLab. En plus d'être membre de Signal, le supergroupe de Raster-Noton, il forme aussi avec Carsten Nicolai le duo Diamond Version qui a lancé une série de maxis et un album complet avec Mute Records en 2013.

Durée : 50 minutes