Irvin Blais
Ville de Forestville présente

Irvin Blais

22 juin 2019
20h30 – 0h00 / Entrée: 19h30

10, 10e rue, Forestville, QC, Canada
Pour plus d'information à propos de cet événement, veuillez contacter Ville de Forestville à johanniegaudreault@forestville.ca.

Achat de billets

Vérification des disponibilités en cours... Vérification des disponibilités en cours...

75e anniversaire de Forestville

NÉ LE 12 SEPTEMBRE 1966, LE VILLAGE NATAL D’IRVIN BLAIS EST ST-JOGUES, SITUÉ AU NORD DE PASPÉBIAC DANS LA BAIE DES CHALEURS EN GASPÉSIE.

En 1970, la famille s’installe à St-Elzéard dans le compté de Bonaventure où son père occupe le métier de bûcheron. En 1976, son père est nommé contremaître pour la construction d’une usine a Port-Cartier sur la Côte-Nord dans l’est du Québec et il y amène sa famille. C’est dans cette ville que, sans même connaître les rudiments de la musique que le tout jeune Irvin commence à chanter, en tentant de s’accompagner sur la guitare de Benoît Joseph, un ex-résident de St-Jogues, lui aussi déménagé à Port-Cartier.

Le printemps 1977 ramène la famille Blais en Gaspésie, à Bonaventure. La même année, Irvin reçoit sa première guitare pour souligner son 11e anniversaire. Son père lui apprend quelques accords. Déjà bercé par les succès des vedettes country que sa mère affectionne dont Julie et les frères Duguay, Larry Robichaud et Simone Aubé, Marie King, Jerry & Johanne, Buck Owen, Merle Haggard et bien d’autres, il n’en faut pas plus pour que la passion de la chanson et de la musique s’installe en lui.

En 1979, le village anglophone d’Ear Falls dans le nord-ouest de l’Ontario devient la nouvelle demeure d’Irvin. Gabriel, son père, est embauché à titre d’entrepreneur en forestier. En six mois, Irvin maîtrise si bien la langue anglaise que les épouses des bûcherons provenant de Chicoutimi font appel a lui afin de traduire leurs problèmes de santé au médecin local ! En 1980, un énorme incendie détruit une grande partie du territoire où travaille le père d’Irvin et oblige la population du village ainsi que la famille Blais, à quitter les lieux. Gabriel repart donc avec sa famille en direction de la Gaspésie où il s’établit à Matane. C’est d’ailleurs à Matane, dans le cadre du Festival de la crevette, qu’Irvin chante pour la première fois devant public sous l’invitation d’un chanteur local, Patrick Gagné, auteur-compositeur de «Maman chérie». Irvin se produit donc au Shack du Pêcheur.

En 1985, la famille Blais déménage à nouveau, cette fois à St-Siméon de Bonaventure. Irvin forme un groupe avec ses amis d’enfance de St-Elzéard : Tony Poirier, Jean-Luc Delarosbil et Marc Poirier. Le décès de ce dernier dû à la drogue est l’inspiration de la chanson « La drogue » d’Irvin qui apparaît sur son premier album « La Route des Baleines ». À la suite de la perte de son ami, Irvin Blais part pour Montréal où, parallèlement à son travail de gérant des matériaux pour RONA Des Lormiers, il se produit dans différents bars country-western de la région dont : Chez Fernande, La Gaspésienne, La Brasserie Pie-IX, Le Bar-Salon Rachel, Le Quatre Roues, Le Bout du Quai pour ne nommer que ceux-là. En 1990, Irvin repart sur la Côte-Nord et s’établit à Sept-Îles. Sa fille aînée, Shanna, y voit le jour le 8 août 1993, puis Valérie, la cadette, le 3 août 1994.

En avril 1996, il rencontre Michèle C. Pinette qui devient sa conjointe et partenaire. Propriétaires d’un bar avec salle de danse et de réception, ils produisent des spectacles country dont ceux Honoré Godbout, Paul Dwayne, Julie Daraîche.

En 2003, Irvin et Michèle décident de prendre en main sa carrière professionnelle en produisant son tout premier album « La Route des baleines ». L’album est bien accueilli par plusieurs radios québécoises particulièrement en Gaspésie, en Mauricie, dans Lanaudière, en Abitibi, sur la Côte-Nord ainsi qu’au Saguenay Lac-Saint-Jean et aux Îles-de-la-Madeleine. La maison de Distribution Plages s’associe à Irvin.

Irvin Blais est auteur/compositeur/interprète de treize albums à l’accent gaspésien et acadien, tous d’excellents vendeurs. Irvin Blais dont la réputation dans le domaine de la chanson n’est plus à faire se produit depuis plus de treize ans dans plusieurs festivals et salles de spectacles à travers le Québec. Comme en fait foi son fan-club sur Facebook, ses prestations sont très appréciées par un public toujours plus grandissant et friand de ses chansons.

Le 25 février 2008, Irvin Blais figure dans les pages centrales du tout premier numéro de la nouvelle revue Vibration Country distribuée dans plus de 410 points de vente au Québec, au Nouveau-Brunswick et chez nos cousins français. Cette revue, qu’on consulte en ligne au www.vibrationcountry.com, se veut la référence country au Québec que ce soit en musique, en danse et en mode de vie country et western. Irvin participe également aux émissions de télé Via Country, animée par Viateur Caron et diffusée par Cogéco Trois-Rivières, Pour l’Amour du Country animée par nul autre que Patrick Normand et Planète country diffusée sur les ondes télé de TFO (Télévision Française en Ontario). Malgré un horaire chargé, Irvin Blais est aussi animateur de l’émission L’heure acadienne pour le compte de la radio CJMS. Irvin Blais est contagieux comme en fait foi la chronique de l’événement touristique en Gaspésie, qui donne la chance aux artistes gaspésiens et acadiens de se faire valoir pour leurs talents. En effet, celle-ci indique que le 22 juillet 2008, un record d’assistance vient d’être enregistré au spectacle d’Irvin Blais offert ce soir là avec près de 4 000 spectateurs!

Le 21 novembre 2009, Irvin Blais procède au lancement de son cinquième album au Centre Antique de la rue Sherbrooke à Montréal devant plus de 700 personnes. L’assistance dans la salle provient des quatre coins du Québec, du Nouveau-Brunswick et même du nord de l’Ontario. C’est un succès monstre! Entrepreneur en construction et tenancier de bar, il prend une année sabbatique de la construction quelques semaines après le lancement de l’album afin de consacrer plus de temps à sa carrière.

À peine les pieds dans la nouvelle année 2010, Irvin Blais n’a pas le temps de chômer! Le 10 avril il effectue à Hearst, Ontario son premier spectacle en sol nord-ontarien. Le public est enchanté . De retour à Montréal, on l’invite à participer à l’émission Pour l’amour du country animée par Patrick Normand. L’émission sera diffusée à l’automne 2010. Le 17 avril 2010, Irvin Blais procède à la sortie de son tout premier album anglophone de ses plus grands succès sous une salle pleine à craquer qui accueil à bras ouverts l’album Forty Years. Même s’il chante en anglais, Irvin Blais ne délaisse pas pour autant son public francophone. En effet, il prépare aussi un 7e album en français qui sortira bientôt. Au grand plaisir de ses nombreux fans, Irvin Blais sera présent tout au long de l’été 2010 dans plusieurs spectacles à l’échelle de l’est du pays, dont un au Nouveau-Brunswick avec Tommy Cash, frère du célèbre Johnny Cash.

L’année 2011 s’annonce bien pour Irvin Blais. Le 30 avril 2011, il procède au lancement officiel de son 7e album intitulé « Ça pas d’bon sens » au Centre antique de Montréal. Un album très attendu par ses fans. L’album, comme tous les autres connaît un succès sans précédent. À l’automne 2012, Irvin Blais lance son 8e album intitulé « Elle ». Le lancement officiel se déroule le 17 novembre au Centre antique de Montréal durant deux soirs de lancement, dont un à guichet fermé. Parmi les chansons puissantes sur cette album, notons entre-autres la chanson «L’intimidation».

En 2014, Irvin offre à son fidèle public son neuvième album « Bel Été » qui est sur le palmarès des 10 meilleurs vendeurs de Distribution Plages depuis sa sortie en magasin.

En novembre 2015, attachez vos tuques, il produit l’album « Joyeux Noël » qui s’inspire de la beauté, de la simplicité des Noëls d’antan et de ceux qui sont maintenant beaucoup trop conformes à son goût. Ces compositions parlent de tradition, de lien familial, de joie, d’espoir et d’amour : 3 nouvelles compositions « Nos Traditions », « Les fêtes par chenous », « L’Étoile de Bethléem » et 8 chansons remixées de son premier album de Noël (2006) avec la collaboration de ses fidèles comparses et talentueux musiciens.

Avril 2016, l’impressionnant chanteur country est de retour avec un nouvel album et spectacle intitulés « Pour la musique ». Son 10e en 13 ans de carrière, rien de moins.

Octobre 2016, Irvin Blais présente une collection de ses plus grandes chansons, survol éloquent d’une carrière fructueuse. Douze titres où il chante la vie, l’amour, les petites misères quotidiennes, la famille, sa Gaspésie natale, la fête et la route. Les pièces originales de l’album LES INCONTOURNABLES, sous étiquette Musicor et distribué par Sélect, ont toutes su se tailler une place de choix dans le cœur du public. Et que dire de L’Incontournable medley, cette chanson inédite saura certainement conquérir de nouveaux adeptes.

Son nouvel album « 13 » est sorti en spetembre 2018. Irvin  signe 13 nouvelles chansons, des textes inspirés sur une musique aux sonorités country. Ne cherchez pas trop loin, le titre représente le 13e album en 15 ans de carrière et c’est son chiffre chanceux.

L’auteur-compositeur-interprète est accompagné par Sébastien Dufour (guitare électrique, acoustique, basse), Guy Gagné (violon), Jean-Guy Grenier (stell guitar, banjo), André Proulx (piano, mandoline) et François Fortin (batterie). Une réalisation de Sébastien Dufour, une production Les Productions MCP, Irvin Blais.

Le premier extrait de l’album « Toujours des promesses » illustre certaines réalités vécues par le peuple québécois, canadien. Une ère nouvelle devrait s’ouvrir au niveau politique… Toujours des promesses, un constat historique, contemporain. Irvin Blais dit ce que plusieurs pensent tout bas « Rien n’a changé, ça pas d’bon sens ». Un ver d’oreille que le public fredonnera. Avec de tels propos, cette chanson tombe à point. « Toujours des promesses » heurte les opinions et stimule l’attention. Vous connaissez Irvin Blais ? Alors, vous reconnaîtrez son franc-parler.

La tournée du spectacle « 13 » s’amorce à partir du 15 septembre 2018.

Où est-il rendu maintenant ? Il cogite sûrement son prochain projet !!!

irvinblais.com/accueil/