Programme double // 9 mars 2018
Festival Filministes présente

Programme double // 9 mars 2018

9 mars 2018
17h00 – 22h00 / Entrée: 16h00

6524 Saint-Hubert, Montréal, QC, Canada
Pour plus d'information à propos de cet événement, veuillez contacter Festival Filministes à filministes@gmail.com.

Achat de billets

PROGRAMME DOUBLE - JOUR 2 FESTIVAL FILMINISTES

//5 à 7 de courts métrages de la Relève : Regards sur la maternité

// Portes 16h00 Projection 17h00 à 18h15

Au cœur des luttes pour l’avortement et pour la contraception se trouve la notion de justice reproductive, c’est-à-dire qu’il est autant possible pour une personne de ne pas avoir d’enfant ou de mettre terme à une grossesse que de déterminer quand elle aura un enfant et les conditions de son accouchement. Nous proposons de réfléchir ensemble à cette question avec les cinq courts métrages de ce programme, qui proposent des regards personnels sur la maternité : entre ce qui est dit et ce qui est ressenti se trouve souvent un écart que ces films investissent.

//Je danserai si je veux (Bar Bahr) de Maysaloun Hamoud

//19h00 à 21h00

Pour cette projection, nous souhaitons questionner la position d’entre-deux qui est propre au fait d’être minoritaire dans une culture majoritaire. Nous souhaitons penser les notions d’identité et de liberté en lien avec le racisme et le sexisme de sociétés qui se proclament ouvertes à l’autre et à ses différences. Nous souhaitons réfléchir aux différents enjeux liés au fait de n’être ni d’ici, ni de là. Il semble en effet que le plafond de verre n’est pas à la même hauteur pour toutes...

Vérification des disponibilités en cours... Vérification des disponibilités en cours...

PROGRAMME DOUBLE - JOUR 2 FESTIVAL FILMINISTES

//5 à 7 de courts métrages de la Relève : Regards sur la maternité

// Portes 16h00 Projection 17h00 à 18h15

Au cœur des luttes pour l’avortement et pour la contraception se trouve la notion de justice reproductive, c’est-à-dire qu’il est autant possible pour une personne de ne pas avoir d’enfant ou de mettre terme à une grossesse que de déterminer quand elle aura un enfant et les conditions de son accouchement. Nous proposons de réfléchir ensemble à cette question avec les cinq courts métrages de ce programme, qui proposent des regards personnels sur la maternité : entre ce qui est dit et ce qui est ressenti se trouve souvent un écart que ces films investissent.

//Je danserai si je veux (Bar Bahr) de Maysaloun Hamoud

//19h00 à 21h00

Pour cette projection, nous souhaitons questionner la position d’entre-deux qui est propre au fait d’être minoritaire dans une culture majoritaire. Nous souhaitons penser les notions d’identité et de liberté en lien avec le racisme et le sexisme de sociétés qui se proclament ouvertes à l’autre et à ses différences. Nous souhaitons réfléchir aux différents enjeux liés au fait de n’être ni d’ici, ni de là. Il semble en effet que le plafond de verre n’est pas à la même hauteur pour toutes...

www.festivalfilministes.com