Soirée 1 - Concert d'ouverture : Homayoun Sakhi & Kiya Tabassian
Centre des musiciens du monde présente

Soirée 1 - Concert d'ouverture : Homayoun Sakhi & Kiya Tabassian

Événement en personne
16 juin 2022
19h30 – 21h00 / Entrée: 19h00

5039 rue Saint-Dominique, Montréal, QC, Canada
Pour plus d'informations à propos de cet événement, veuillez contacter Centre des musiciens du monde à info@centredesmusiciens.com ou au +1 514-397-9226.

Achat de billets

FESTIVAL DES MUSICIENS DU MONDE 

Soirée 1  - 16 juin 2022 - 19h30

Concert d'ouverture | Homayoun Sakhi & Kiya Tabassian

Le grand ambassadeur de la musique afghane Homayoun Sakhi, virtuose incomparable du luth rubab, est de retour à Montréal pour un concert mémorable. En compagnie de son ami et collègue Kiya Tabassian, virtuose d’un autre luth emblématique, le sétar, ils rendront un hommage aux cultures ancestrales de l’Afghanistan et de la Perse. À ce dialogue inspiré participeront également deux percussionnistes hors pair : Jamshid Sahari (tabla) et Hamin Honari (tombak & daf).

----------

Le Festival des musiciens du monde est rendu possible grâce au soutien financier du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des Arts de Montréal et de la Ville de Montréal. Les concerts auront lieu dans l’Église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End, spécialement aménagée pour vous y accueillir en respect des mesures sanitaires en vigueur.

Informations et conditions :

- Places limitées

- L'achat de billets pour les concerts se fait uniquement en ligne sur lepointdevente.com.

- Les portes ouvriront 30 minutes avant le début du concert.

- Les places seront assignées en ligne lors de l'achat des billets via le plan de salle intégrée dans la billetterie de lepointdevente.

- À noter que pour les retardataires, nous ne pourrons leur assigner les mêmes places indiquées sur leurs billets une fois le concert débutée.

Vérification des disponibilités en cours...

FESTIVAL DES MUSICIENS DU MONDE 

Soirée 1  - 16 juin 2022 - 19h30

Concert d'ouverture | Homayoun Sakhi & Kiya Tabassian

Le grand ambassadeur de la musique afghane Homayoun Sakhi, virtuose incomparable du luth rubab, est de retour à Montréal pour un concert mémorable. En compagnie de son ami et collègue Kiya Tabassian, virtuose d’un autre luth emblématique, le sétar, ils rendront un hommage aux cultures ancestrales de l’Afghanistan et de la Perse. À ce dialogue inspiré participeront également deux percussionnistes hors pair : Jamshid Sahari (tabla) et Hamin Honari (tombak & daf).

----------

Le Festival des musiciens du monde est rendu possible grâce au soutien financier du Conseil des arts du Canada, du Conseil des arts et des lettres du Québec, du Conseil des Arts de Montréal et de la Ville de Montréal. Les concerts auront lieu dans l’Église Saint-Enfant-Jésus du Mile-End, spécialement aménagée pour vous y accueillir en respect des mesures sanitaires en vigueur.

Informations et conditions :

- Places limitées

- L'achat de billets pour les concerts se fait uniquement en ligne sur lepointdevente.com.

- Les portes ouvriront 30 minutes avant le début du concert.

- Les places seront assignées en ligne lors de l'achat des billets via le plan de salle intégrée dans la billetterie de lepointdevente.

- À noter que pour les retardataires, nous ne pourrons leur assigner les mêmes places indiquées sur leurs billets une fois le concert débutée.


Heures d'ouverture

Dimanche
Fermé
Lundi
Fermé
Mardi
10h00 – 18h00
Mercredi
10h00 – 18h00
Jeudi
10h00 – 18h00
Vendredi
10h00 – 18h00
Samedi
10h00 – 18h00

Homayoun Sakhi

Homayoun Sakhi est un musicien dont le destin est étroitement lié à celui du rubâb, luth emblématique de l’Afghanistan, dont les sonorités mercuriennes et incisives ont inspiré le sarod de la musique classique hindoustanie. Celui que l’on appelle « le lion des instruments » est évoqué dès le 7°siècle dans la littérature persane. Ce luth à cordes pincées dispose d’une caisse de résonance creusée dans du bois de mûrier qui est recouverte d’une peau de chèvre. Ses onze cordes sympathiques lui assurent un certain relief acoustique et procurent à l’artiste la possibilité de façonner des tessitures sonores évoquant aussi bien le vent des montagnes que la brise des palais. La famille du rubab s’étend, sous différentes variantes de facture, de l’Ouzbékistan à l’Iran en passant par le Tadjikistan (« rubab-i-Pamir »).  Le compagnon de Guru Nanak, fondateur du Sikhisme, aimait à en jouer.  En Afghanistan, lieu révolu de croisement des civilisations persane, indienne et asiatique, on l’appelle souvent le Kabuli robab. Homayoun vit la passion de l’héritage qui se donne pour vocation de donner une nouvelle existence à un instrument de musique. A l’instar de Zakir Hussain ayant intronisé le tabla comme instrument universel, Homayoun transpose une inspiration, au-delà d’un ancrage, en l’occurrence celui de la Californie où il réside, pour mieux servir un art qui l’a précédé.

Le jeu de rubab d’Homayoun, c’est l’incandescence même des musiques traditionnelles, ce mélange de magie brute et de haute sophistication, prompt à réincarner magistralement l’âme d’une époque et enclin à la positionner face au mouvement du monde actuel.

www.homayounsakhi.com/

Kiya Tabassian

Virtuose du sétar et compositeur acclamé, Kiya Tabassian s’est taillé une place privilégiée sur la scène musicale internationale avec son ensemble Constantinople et également en tant que soliste. Passé maître dans les métissages et les rencontres musicales, il parcourt les cinq continents pour présenter ses créations et sa musique sur les scènes du monde entier. À 14 ans, Kiya Tabassian émigre avec sa famille au Québec, emmenant avec lui quelques années de formation en musique savante persane et un début de carrière sur la scène musicale iranienne. Déterminé à devenir musicien, compositeur et plus largement passeur de mémoire, il poursuit sa formation en musique persane en qualité d’autodidacte et rencontre autant que possible Reza Gassemi et Kayhan Kalhor. Il étudie parallèlement la composition musicale au Conservatoire de musique de Montréal avec Gilles Tremblay. En 2001, il cofonde Constantinople avec l’idée de développer un ensemble de création musicale au carrefour des rencontres et puisant dans l’héritage du Moyen-Âge et de la Renaissance, de l’Europe, de la Méditerranée et du Moyen-Orient. Il en assume depuis la direction artistique et a développé plus d’une cinquantaine de programmes avec son ensemble.

constantinople.ca/

Événements à venir