Merci d'avoir été ma mère
Théâtre de l'esquisse présente

Merci d'avoir été ma mère

22 septembre 2018
20h00 / Entrée: 19h15

1650 Rue Marie-Anne Est, Montreal, Québec, Montréal, QC, Canada
Pour plus d'information à propos de cet événement, veuillez contacter Théâtre de l'esquisse à Esquisse@theatredelesquisse.qc.ca.

Achat de billets

Ce spectacle est une adaptation théâtrale du récit du même nom écrit par Yvon Aucoin et publié aux Éditions Tout Dire, en 2015, texte qui décrit les derniers mois de la vie de sa mère, alors atteinte d’une maladie incurable : la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Dans ce récit théâtral plein d’humour et d’émotion, le lien mère-fils est omniprésent.

On y retrouve principalement le personnage du Fils, à travers qui nous est racontée l’agonie de sa mère. En faisant référence à elle, Yvon Aucoin révèle que l’impuissance ressentie, face à la maladie et à l’adaptation qu’elle exige, nous fait voir, connaître et apprécier autrement la personne qu’on aime. Il décrit les différents stades de l’évolution du mal qui affecte sa mère, jusqu’à son décès, parsemant le tout de souvenirs d’enfance et de réflexions sur la vie et la mort.

Dans ce spectacle, l’auteur soulève une question : et si l’absence d’un être cher pouvait rendre cette personne plus présente encore que lorsqu’elle était en vie ? Cette histoire, qu’il a vécue de près, touchera sans doute quiconque chérit sa mère.

Vérification des disponibilités en cours... Vérification des disponibilités en cours...

Ce spectacle est une adaptation théâtrale du récit du même nom écrit par Yvon Aucoin et publié aux Éditions Tout Dire, en 2015, texte qui décrit les derniers mois de la vie de sa mère, alors atteinte d’une maladie incurable : la sclérose latérale amyotrophique (SLA). Dans ce récit théâtral plein d’humour et d’émotion, le lien mère-fils est omniprésent.

On y retrouve principalement le personnage du Fils, à travers qui nous est racontée l’agonie de sa mère. En faisant référence à elle, Yvon Aucoin révèle que l’impuissance ressentie, face à la maladie et à l’adaptation qu’elle exige, nous fait voir, connaître et apprécier autrement la personne qu’on aime. Il décrit les différents stades de l’évolution du mal qui affecte sa mère, jusqu’à son décès, parsemant le tout de souvenirs d’enfance et de réflexions sur la vie et la mort.

Dans ce spectacle, l’auteur soulève une question : et si l’absence d’un être cher pouvait rendre cette personne plus présente encore que lorsqu’elle était en vie ? Cette histoire, qu’il a vécue de près, touchera sans doute quiconque chérit sa mère.