22 septembre 2017 – 20h00 – , Québec, QC
Le Cercle - La Vivant le Cégep Sainte-Foy présentent

Pierre Kwenders, King Abid (DJ set)

La musique de l’auteur-compositeur-interprète afro-canadien Pierre Kwenders fait l’éloge d’une pluralité des genres musicaux bien assumée et évolue au sein de plusieurs sphères. Né à Kinshasa, Kwenders s'inspire de sa vaste expérience pour créer une musique personnelle et éclectique. Il chante et rappe en cinq langues, ce qui lui donne une liberté artistique sur le plan lyrique et esthétique que la plupart des artistes n’ont pas. 

Bien que la musique de Pierre varie du R&B glacial au hip-hop futuriste, son style est enraciné dans la rumba congolaise, le son omniprésent de la République Démocratique du Congo. Tout comme Kwenders, l’identité du genre transcende les frontières: tout a commencé au courant des années 1960 quand les artistes de l’Afrique centrale se sont emparés de la rumba afro-cubaine, qui tire ses origines des sons africains importés à Cuba durant la traite des esclaves au 17e siècle. Pierre est autant inspiré par le son de la rumba congolaise que par la vision des artistes comme Papa Wemba, qui ont repoussé les limites du genre en trouvant des façons d’y incorporer de nouvelles idées. Kwenders emploie une approche similaire avec le R&B et le hip-hop.

Après deux EP bien reçus par la critique et le public, son premier long jeu (Le Dernier Empereur Bantou, 2014) l’a positionné comme l’un des porte-étendards pour une nouvelle vague d’artistes africains. Il a été nommé sur la longue liste du prix Polaris en 2015, aux prix JUNO 2015 pour l’Album de musique de monde de l’année ainsi qu’au Gala de L’ADISQ 2015 dans la catégorie Album de musique du monde de l’année. Son single Mardi Gras a remporté le prix du Vidéoclip de l’année au Gala de l’ADISQ la même année. Pierre a également joué dans la plupart des festivals canadiens en plus de s’être produit sur scène en Europe et aux États-Unis.

En dehors de ses albums et de ses tournées, Pierre Kwenders est une force novatrice majeure bien implantée dans la scène musicale de Montréal. Il est l’un des fondateurs du collectif Moonshine, un groupement d’artistes dont le but est de promouvoir la diversité des talents artistiques de la ville. Il collabore régulièrement avec le chanteur Win Butler du groupe Arcade Fire: les deux artistes se sont partagés la scène lors de plusieurs événements. Pierre a d’ailleurs fait la première partie d’Arcade Fire lors de la cinquième édition de leur événement bénéfice pour Haïti, Kanpe.

Son nouvel album - à paraître en septembre 2017 - a été entièrement réalisé par Fly Guy Dai (aussi connu sous le nom de Tendai Maraire du groupe Shabazz Palaces). Sur cet album, Pierre Kwenders délaisse le son up-tempo de son album précédent pour aller vers quelque chose d’un peu plus rap-centrique. La musique conserve tout de même sa sonorité unique, comme le prouvent les guitares et les synthétiseurs retrouvés sur la chanson Woods of Solitude, premier extrait de l’album.

Métissage des rythmes, autant que des cultures et des langues, le reggae dancehall d'Heythem Tlili, alias King Abid, est bien ancré dans un XXIe siècle qui voit les frontières physiques et artistiques se muter. Par ses origines tunisiennes, sa passion pour la Jamaïque et son amour pour le Québec, sa terre d'adoption, c'est un world beat électro authentique, festif et rassembleur que nous propose le "Roi Esclave". Outre le mélange des sons et des mots tunisiens, au-delà des rythmes jamaïcains qui rendent sa musique unique, le King rassemble aussi une série impressionnante de collaborateurs qui contribuent, chacun à leur façon, à créer un univers sonore jamais entendu. Karim Ouellet, Claude Bégin, Poirier, Boogat, Eman et Bob Bouchard viennent mettre de leurs saveurs dans cette fête auditive. Bref, c'est un mariage inusité entre l'Amérique et l'Afrique, entre la tradition et la modernité, aux sonorités à la fois goûteuses et vaporeuses que King Abid offre sur ce premier album pour le moins avant-gardiste. Par ailleurs, sa grande singularité vient de valoir à King Abid le titre de Révélation Radio-Canada dans la catégorie musique du monde pour l’année 2017-2018.

Artiste pluridisciplinaire, Le King a évolué au sein du groupe Movèzerbe et a collaboré auprès de la chanteuse Marième. Il accompagne présentement Karim Ouellet en spectacle comme emcee et percussionniste. Éternel roi du DJ set, il fait danser les bêtes de nuit jusqu'au matin. King Abid AKA. AbidboX a aussi animé pendant 8 ans l’émission de radio 100% Reggae/Dancehall, « Prise d’assaut Station Radio», diffusée sur les ondes de CHYZ 94.3FM / chyz.ca à Québec.

À l'achat d'un billet de spectacle en prévente, Le Cercle vous offre 20% de rabais pour un souper complet au restaurant du Cercle (valide en tout temps, non seulement le soir du spectacle). Ce forfait est valide sur présentation d'une preuve d'achat ou du billet uniquement. Réservez maintenant!

Sélectionnez vos billets

Nous sommes désolés, la vente en ligne de billets pour cet événement est terminée.

Pierre Kwenders

La musique de l’auteur-compositeur-interprète afro-canadien Pierre Kwenders fait l’éloge d’une pluralité des genres musicaux bien assumée et évolue au sein de plusieurs sphères. Né à Kinshasa, Kwenders s'inspire de sa vaste expérience pour créer une musique personnelle et éclectique. Il chante et rappe en cinq langues, ce qui lui donne une liberté artistique sur le plan lyrique et esthétique que la plupart des artistes n’ont pas. 

Bien que la musique de Pierre varie du R&B glacial au hip-hop futuriste, son style est enraciné dans la rumba congolaise, le son omniprésent de la République Démocratique du Congo. Tout comme Kwenders, l’identité du genre transcende les frontières: tout a commencé au courant des années 1960 quand les artistes de l’Afrique centrale se sont emparés de la rumba afro-cubaine, qui tire ses origines des sons africains importés à Cuba durant la traite des esclaves au 17e siècle. Pierre est autant inspiré par le son de la rumba congolaise que par la vision des artistes comme Papa Wemba, qui ont repoussé les limites du genre en trouvant des façons d’y incorporer de nouvelles idées. Kwenders emploie une approche similaire avec le R&B et le hip-hop.

Après deux EP bien reçus par la critique et le public, son premier long jeu (Le Dernier Empereur Bantou, 2014) l’a positionné comme l’un des porte-étendards pour une nouvelle vague d’artistes africains. Il a été nommé sur la longue liste du prix Polaris en 2015, aux prix JUNO 2015 pour l’Album de musique de monde de l’année ainsi qu’au Gala de L’ADISQ 2015 dans la catégorie Album de musique du monde de l’année. Son single Mardi Gras a remporté le prix du Vidéoclip de l’année au Gala de l’ADISQ la même année. Pierre a également joué dans la plupart des festivals canadiens en plus de s’être produit sur scène en Europe et aux États-Unis.

En dehors de ses albums et de ses tournées, Pierre Kwenders est une force novatrice majeure bien implantée dans la scène musicale de Montréal. Il est l’un des fondateurs du collectif Moonshine, un groupement d’artistes dont le but est de promouvoir la diversité des talents artistiques de la ville. Il collabore régulièrement avec le chanteur Win Butler du groupe Arcade Fire: les deux artistes se sont partagés la scène lors de plusieurs événements. Pierre a d’ailleurs fait la première partie d’Arcade Fire lors de la cinquième édition de leur événement bénéfice pour Haïti, Kanpe.

Son nouvel album - à paraître en septembre 2017 - a été entièrement réalisé par Fly Guy Dai (aussi connu sous le nom de Tendai Maraire du groupe Shabazz Palaces). Sur cet album, Pierre Kwenders délaisse le son up-tempo de son album précédent pour aller vers quelque chose d’un peu plus rap-centrique. La musique conserve tout de même sa sonorité unique, comme le prouvent les guitares et les synthétiseurs retrouvés sur la chanson Woods of Solitude, premier extrait de l’album.

King Abid (DJ set)

Métissage des rythmes, autant que des cultures et des langues, le reggae dancehall d'Heythem Tlili, alias King Abid, est bien ancré dans un XXIe siècle qui voit les frontières physiques et artistiques se muter. Par ses origines tunisiennes, sa passion pour la Jamaïque et son amour pour le Québec, sa terre d'adoption, c'est un world beat électro authentique, festif et rassembleur que nous propose le "Roi Esclave". Outre le mélange des sons et des mots tunisiens, au-delà des rythmes jamaïcains qui rendent sa musique unique, le King rassemble aussi une série impressionnante de collaborateurs qui contribuent, chacun à leur façon, à créer un univers sonore jamais entendu. Karim Ouellet, Claude Bégin, Poirier, Boogat, Eman et Bob Bouchard viennent mettre de leurs saveurs dans cette fête auditive. Bref, c'est un mariage inusité entre l'Amérique et l'Afrique, entre la tradition et la modernité, aux sonorités à la fois goûteuses et vaporeuses que King Abid offre sur ce premier album pour le moins avant-gardiste. Par ailleurs, sa grande singularité vient de valoir à King Abid le titre de Révélation Radio-Canada dans la catégorie musique du monde pour l’année 2017-2018.

Artiste pluridisciplinaire, Le King a évolué au sein du groupe Movèzerbe et a collaboré auprès de la chanteuse Marième. Il accompagne présentement Karim Ouellet en spectacle comme emcee et percussionniste. Éternel roi du DJ set, il fait danser les bêtes de nuit jusqu'au matin. King Abid AKA. AbidboX a aussi animé pendant 8 ans l’émission de radio 100% Reggae/Dancehall, « Prise d’assaut Station Radio», diffusée sur les ondes de CHYZ 94.3FM / chyz.ca à Québec.

Également à venir
Au Cercle