Cod'a 2020
Codes d'accès presents

Cod'a 2020

November 5th 2020
8:00 pm – 9:30 pm / Doors: 7:30 pm (EST)
For more information about this event, please contact Codes d'accès at info@codesdacces.org.

Buy Tickets

// Performance captée à la Sala Rossa et diffusée en ligne. //

Des oeuvres musicales éclectiques, subtiles et raffinées, intenses et étonnantes, qui rassemblent dans l’acte d’écoute. Présenté dans un environnement inusité, cet événement inaugural de la saison offre un éventail de propositions sous formes de courtes performances.

// Quatre courtes performances pour solistes et duo, reflet de la diversité des propositions reçues par l’entremise de l’appel de projets Portail, du talent des interprètes de la relève et de l’hardiesse des compositeurs et compositrices émergent·e·s. //

La guitariste An-Laurence Higgins démontre son expertise de la guitare électrique à travers deux oeuvres de compositrices audacieuses. ​Me and the Girls Inside the Boxes​ de Thais Montanari et almost touching (asymptote)​ de Kim Farris-Manning sont accompagnées d’un jeu de projections et de danse contemporaine, reflet de l’attrait de la multidisciplinarité chez les jeunes artistes en musique nouvelle.

S’en suit ​OJ-TAP-SONG,​ une oeuvre pour piano, chant et percussions corporelles de la compositrice Yuliya Zakharava, interprétée par la renommée Pamela Reimer. Suivant une trame dramaturgique, la pièce tisse des liens entre les cultures biélorusses, russes et juives qui forment le bagage de la compositrice.

Les bois sont à l’honneur dans la deuxième partie de ce programme, avec d’abord une création pour saxophone ténor solo et électronique en temps réel du compositeur Hans Martin, interprétée par Antonin Bourgault. Le jeune compositeur emploie ici des procédés algorithmiques dans son processus de création pour atteindre un niveau d’écriture « microsonique ».

Enfin, ​feral / fluid​ de Chelsea Komschlies, une pièce pour duo de clarinettes basses, vient clore la soirée dans la puissance et la profondeur de cette instrumentation inusité. Cette pièce a gagnée l’attention du comité artistique de Codes d’accès lors du concert du Vivier InterUniversitaire présentée le 8 mars 2020.

PROGRAMME

Kimberly FARRIS-MANNING : ​almost touching (asymptote)​, pour guitare, voix et vidéo (9’). 2019. Canada. Reprise

Thais MONTANARI :​ M​e and the Girls Inside the Boxes​, pour guitare, électronique, vidéo et danse (9’). 2016. Canada. Reprise

Yuliya ZAKHARAVA : ​OJ-TAP-SONG​, pour piano, voix et percussions corporelles (15’). 2020. Biélorussie. Première

Chelsea KOMSCHLIES : ​feral / fluid​, pour duo de clarinettes basses (8’). 2019. États-Unis. Reprise

Hans MARTIN : ​Sans titre,​ pour saxophone ténor et électronique (12’). 2020. Canada. Première

Checking availabilities...

// Performance captée à la Sala Rossa et diffusée en ligne. //

Des oeuvres musicales éclectiques, subtiles et raffinées, intenses et étonnantes, qui rassemblent dans l’acte d’écoute. Présenté dans un environnement inusité, cet événement inaugural de la saison offre un éventail de propositions sous formes de courtes performances.

// Quatre courtes performances pour solistes et duo, reflet de la diversité des propositions reçues par l’entremise de l’appel de projets Portail, du talent des interprètes de la relève et de l’hardiesse des compositeurs et compositrices émergent·e·s. //

La guitariste An-Laurence Higgins démontre son expertise de la guitare électrique à travers deux oeuvres de compositrices audacieuses. ​Me and the Girls Inside the Boxes​ de Thais Montanari et almost touching (asymptote)​ de Kim Farris-Manning sont accompagnées d’un jeu de projections et de danse contemporaine, reflet de l’attrait de la multidisciplinarité chez les jeunes artistes en musique nouvelle.

S’en suit ​OJ-TAP-SONG,​ une oeuvre pour piano, chant et percussions corporelles de la compositrice Yuliya Zakharava, interprétée par la renommée Pamela Reimer. Suivant une trame dramaturgique, la pièce tisse des liens entre les cultures biélorusses, russes et juives qui forment le bagage de la compositrice.

Les bois sont à l’honneur dans la deuxième partie de ce programme, avec d’abord une création pour saxophone ténor solo et électronique en temps réel du compositeur Hans Martin, interprétée par Antonin Bourgault. Le jeune compositeur emploie ici des procédés algorithmiques dans son processus de création pour atteindre un niveau d’écriture « microsonique ».

Enfin, ​feral / fluid​ de Chelsea Komschlies, une pièce pour duo de clarinettes basses, vient clore la soirée dans la puissance et la profondeur de cette instrumentation inusité. Cette pièce a gagnée l’attention du comité artistique de Codes d’accès lors du concert du Vivier InterUniversitaire présentée le 8 mars 2020.

PROGRAMME

Kimberly FARRIS-MANNING : ​almost touching (asymptote)​, pour guitare, voix et vidéo (9’). 2019. Canada. Reprise

Thais MONTANARI :​ M​e and the Girls Inside the Boxes​, pour guitare, électronique, vidéo et danse (9’). 2016. Canada. Reprise

Yuliya ZAKHARAVA : ​OJ-TAP-SONG​, pour piano, voix et percussions corporelles (15’). 2020. Biélorussie. Première

Chelsea KOMSCHLIES : ​feral / fluid​, pour duo de clarinettes basses (8’). 2019. États-Unis. Reprise

Hans MARTIN : ​Sans titre,​ pour saxophone ténor et électronique (12’). 2020. Canada. Première