Hanorah
Sutton Encore presents

Hanorah

In-person Event
November 4th 2022
8:00 pm – 11:00 pm / Doors: 7:00 pm

4-C Rue Maple, Sutton, QC, Canada
For more information about this event, please contact Salle Alec et Gérard Pelletier at info@salleagpelletier.com.

Buy Tickets

Checking availabilities...
Refunds
No refunds

Hanorah

Enfant, Hanorah a appris à chanter par elle-même. Passionnée par la puissance et l'authenticité de
chanteurs comme Etta James, Amy Winehouse, Aretha Franklin, Otis Redding et Stevie Wonder,
elle rembobinait souvent ses cassettes pour réentendre de petites parties d'une chanson et pouvoir
ainsi répéter des mélodies. Au fur et à mesure, elle a commencé à comprendre les subtilités du
ton/timbre et comment ces artistes pouvaient utiliser leur voix pour avoir un impact émotionnel.
Au fil des années, écrire et composer des chansons s’est avéré être une nécessité pour Hanorah.
En effet, suite à une agression sexuelle en 2012, la musique est devenue un moyen de survie qui
l'a aidée tout au long de son cheminement de guérison.
Dans une entrevue, elle a expliqué qu’ « entendre des témoignages en ligne d'autres survivants
d’agressions a vraiment levé le voile du déni et du secret pour moi. C’est entre autres pourquoi je
suis passée par la musique, parce que je savais que d'autres avaient comme moi le besoin que
leurs expériences soient validées. » Hanorah est inspirée musicalement lorsqu'elle crée des liens /
connecte avec quelqu'un à travers une expérience partagée. Cette intimité fait avancer son travail
créatif.
Après être allée chercher de l'aide, Hanorah a commencé à apprendre à vivre avec son agression
et, à travers ce processus, elle a commencé à envisager sérieusement une carrière dans la
musique. Elle s’est constituée une équipe. Elle a rencontré son guitariste, Paul De Rita et son
claviériste/chanteur, Christian Henegan-Comeau, à diverses occasions alors qu'ils jouaient dans
le métro de Montréal. En tant que nouveau groupe Soul et R&B, ils se sont produits dans des

bars locaux à Montréal, ce qui a rapidement retenu l’attention des médias et leur a permis
d’obtenir un premier contrat d'enregistrement.
Les premières secousses du succès l’ont amené à effectuer de nombreuses tournées à travers le
Canada. C'est à cette occasion qu'Hanorah a découvert sa passion pour la scène. « Être sur scène,
c'est autre chose. C'est là que cela se passe pour moi. C'est là qu'une chanson prend une nouvelle
vie. Je vais prendre un risque vocalement et une nouvelle mélodie naîtra ou une nouvelle hauteur
dans ma tessiture sortira ou quelque chose que je n'avais jamais fait auparavant se produira. Une
chanson prend vraiment vie lorsque vous la jouez en live. » Cette approche lui permet d'être dans
un état de développement constant. Cela la maintient ouverte au processus, désireuse d'explorer
de nouvelles idées qui pouvaient lui être encore inconnues ou lui paraître étranges de prime
abord.
Après trois ans de tournée à travers le Canada et les États-Unis (en première partie de Mavis
Staples, Seratones et Coeur de Pirate), Hanorah s'est replongée dans l'écriture et la composition.
Avoir ce temps libre après de longues tournées a contribué à inspirer une perspective et un ton
plus intimes à sa musique. Hanorah est toujours prête à évoluer et à essayer quelque chose de
nouveau. Tant que cela reste « authentique ».
Lorsqu'on lui demande : « Comment créer une musique authentique? Quelle est votre méthode
pour y parvenir ? » Hanorah répond : « Fermez les yeux, éteignez votre cerveau et ouvrez la
bouche. Laissez-la arriver, laissez-la sortir, laissez-la exister, parce que c'est déjà là, en vous. Je
le vois comme s'il y avait ce puits, une banque d'idées abstraites, amorphes tourbillonnant qui
s’emplit lorsque vous consommez de la musique, de l'art, des livres ou encore la télévision. Vous
ajoutez tout cela, ce qui contribue à votre subconscient, votre banque d'outils ou d'informations
qui se mélange à votre propre essence qui sort lorsque vous la laissez faire. J'essaie de laisser les
choses sortir plutôt que de forcer un son. »
Hanorah a récemment signé avec le label montréalais Ensoul Records et son premier album
"Perennial" sortira en octobre.

As a child, Hanorah taught herself how to sing. Infatuated by the power and the indefinable
authenticity of vocalists like Etta James, Amy Winehouse, Aretha Franklin, Otis Redding and
Stevie Wonder, she would often rewind little parts of a song so she could repeat a lick or a small
trill. She slowly began to understand intricacies of tone and how these artists were able to use
their voices to have an emotional impact.
As the years passed, Hanorah wrote songs out of pure emotional necessity. Following a sexual
assault in 2012, music became a means of survival that helped her through the day. In an
interview with Hanorah she shared, “hearing testimonies online from other survivors after I was
assaulted really lifted the veil of denial and secrecy for me. It’s a part of why it’s in the music,
because I know others need their experiences validated too.” Hanorah is most musically inspired
when she connects with someone through a shared experience. This intimacy drives her creative
work forward.
After reaching out for help, Hanorah began processing her assault and through this process began
to seriously consider a career in music. She started assembling her team. She met her guitarist,
Paul De Rita and keyboardist/backup vocalist, Christian Henegan-Comeau, on separate
occasions while they were busking in the Montreal metro. As a new Soul and R&B band, they
played in local bars, which soon led to media coverage, televised appearances and a record deal.
With their first jolt of success, they toured extensively throughout Canada. This is when Hanorah
embraced her passion for performing. “Being on stage is something else. That is where it
happens for me. That is where a song can take on new life. I’ll take a risk vocally and a new

melody will come out or a new height in my range will come out or something that I’ve never
done before will happen. A song really comes to life when you play it live.” This mentality
allows her to be in a state of constant development. It keeps her open to the process, willing to
explore new ideas that may be strange or unknown.
After three years of touring Canada and the US (with the likes of Mavis Staples, Seratones, and
Coeur de Pirate) Hanorah dove back into songwriting. Having that downtime at home after
extensive touring helped inspire a more intimate perspective and tone to her sound. Hanorah is
always willing to change and try something new. As long as it means she can “get into
something that [she] feel[s] true about.”
When asked, “What’s that like to create something that’s true? What’s your method for getting to
that place?” Hanorah responded, “Close your eyes, shut off your brain and open your mouth. Let
it happen, let it come out, let it exist, cause it does already, I kind of see it like there’s this well, a
bank of amorphous abstract ideas always swirling around and as you consume things like music
and art and books and television and that kind of stuff. You are always adding to that and it is
contributing to your subconscious, your bank of tools or your bank of information that mixes
with your own essence that comes out when you let it. I’m trying to let things come out rather
than force a sound.”
Hanorah has recently signed with Ensoul Records and her debut full-length album “Perennial”
will be released in October.

hanorah.ca/

Upcoming Events