Taffot, Kakudji, Pergolèse

Taffot, Kakudji, Pergolèse

Avec «Taffot, Kakudji, Pergolèse», Galileo entend donner suite au concert «Perles rares, perles noires» s'étant déroulé à Valleyfield et Vaudreuil-Dorion, au printemps 2018, et dont l’objectif était de souligner l'exceptionnelle contribution de la communauté noire au monde de la musique classique. Vedette du concert de 2018, la soprano haïtienne Marie-Josée Lord cédera sa place aux africains Suzanne Taffot et Serge Kakudji en 2023.

La présence d’interprètes noirs sur les scènes nord-américaines n’est pas nouvelle. Celles de chanteurs spécifiquement africains l’est davantage. Suzanne Taffot est une soprano camerounaise installée au Québec depuis plusieurs années et qui attire l’attention par des performances inspirées, notamment avec l’Orchestre Métropolitain et l’Opéra de Québec.

Serge Kakudji est quant à lui un contre-ténor talentueux qui fait carrière en Europe et qui mérite d’être connu en Amérique. Tous les deux s’exécuteront notamment dans les Stabat Mater de Pergolèse et de Vivaldi, deux chef-d’œuvres de musique religieuse baroque. Le programme comprendra en outre l’exécution du Salve Regina de Pergolèse et d’un mouvement de la Symphonie concertante du Chevalier Saint-George, compositeur mulâtre du XVIIIe siècle et surnommé le «Mozart noir».

Galileo jouera sur instruments d'époque à ces occasions.