Maria par Callas (voasf)
Salle Alec et Gérard Pelletier présente

Maria par Callas (voasf)

14 février 2019
19h30 / Entrée: 19h00

4c, rue Maple, Sutton, QC, Canada
Pour plus d'information à propos de cet événement, veuillez contacter Salle Alec et Gérard Pelletier à info@salleagpelletier.com.

Achat de billets

v.o.a sf . 113 minutes

La plus grande chanteuse d'opéra du XXe siècle commente les moments marquants de sa vie, à partir d'enregistrements privés, d'entrevues et d'extraits de ses écrits. Trop difficile à prononcer pour les Américains, son nom de famille Kaloyeropoulos a été changé pour Kallos par son père, puis Callas par ses propres soins. Au dire de la cantatrice, ce nom de scène, et la légende qui s'est construite autour de lui, s'est avéré lourd à porter pour la plus fragile et humaine Maria. Cette dernière relate son enfance difficile à New York, où elle a vu le jour en 1923, son adolescence en Grèce, où elle suit des cours de chant dès l'âge de treize ans, le début de sa phénoménale carrière, à seulement 20 ans, son mariage avec l'industriel italien Giovanni Battista Meneghini, sa relation avec l'armateur grec Aristote Onassis et sa collaboration avec Pier Paolo Pasolini sur le tournage de "Médée" en 1969. En outre, Maria remet en perspective sa réputation de diva depuis le scandale de l'interruption d'un concert à Rome en 1958. Elle meurt d'une crise cardiaque à Paris en 1977, à l'âge de 53 ans.

Vérification des disponibilités en cours... Vérification des disponibilités en cours...

v.o.a sf . 113 minutes

La plus grande chanteuse d'opéra du XXe siècle commente les moments marquants de sa vie, à partir d'enregistrements privés, d'entrevues et d'extraits de ses écrits. Trop difficile à prononcer pour les Américains, son nom de famille Kaloyeropoulos a été changé pour Kallos par son père, puis Callas par ses propres soins. Au dire de la cantatrice, ce nom de scène, et la légende qui s'est construite autour de lui, s'est avéré lourd à porter pour la plus fragile et humaine Maria. Cette dernière relate son enfance difficile à New York, où elle a vu le jour en 1923, son adolescence en Grèce, où elle suit des cours de chant dès l'âge de treize ans, le début de sa phénoménale carrière, à seulement 20 ans, son mariage avec l'industriel italien Giovanni Battista Meneghini, sa relation avec l'armateur grec Aristote Onassis et sa collaboration avec Pier Paolo Pasolini sur le tournage de "Médée" en 1969. En outre, Maria remet en perspective sa réputation de diva depuis le scandale de l'interruption d'un concert à Rome en 1958. Elle meurt d'une crise cardiaque à Paris en 1977, à l'âge de 53 ans.

de Tom Volf

Photographe, publiciste et acteur, Tom Volf s'est découvert en 2013 une soudaine passion pour Maria Callas. Il part alors à la rencontre de ceux qui ont connu intimement la cantatrice, mettant la main sur plusieurs enregistrements et documents inédits, dont plusieurs films amateurs. Dans la veine de SENNA, AMY ou le récent PAULINE JULIEN INTIME ET POLITIQUE, son documentaire donne en priorité la parole à son sujet disparu. L'abondant matériel d'archives s'organise de fait autour d'une entrevue où Maria se confie avec une surprenante sincérité à David Frost en 1970. Or, si les extraits d'opéra permettent de ressentir pleinement la charge émotive et la puissance vocale de la chanteuse, le montage manque de force et plusieurs séquences auraient gagné à être resserrées, surtout dans le dernier tiers. L'idée de montrer en entier les photogrammes Super-8 (perforations comprises) se révèle trop systématique et réduit la définition de ces images. Néanmoins, le charisme et l'intelligence de La Callas imprègnent tout du long ce saisissant portrait. (Texte rédigé en septembre 2018, dans le cadre du Festival de cinéma de la ville de Québec)

Événements à venir