27 juillet 2017 – 20h30 – , St-André-Avellin, QC
Festival western St-André-Avellin présente

L'open country avec artistes invités, Patrick Norman, Zachary Richard, Annie Villeneuve, Vincent Vallières, Jonathan Painchaud

Le spectacle L'Open Country de Mountain Daisies avec Patrick Norman, Annie Villeneuve, Zachary Richard, Vincent Vallières et Jonathan Painchaud sous le chapiteau, est inclus dans le passeport FESTIVAL, le passeport SPECTACLE et le passeport WEEK-END COWBOY.

Souper/spectacle 60$ accès au chapiteau avec places réservées. Au menu: Steak.

Les portes ouvrent à 17h pour le souper et à 18h30 pour le spectacle.

Entrée: 18h30

Sélectionnez vos billets

Admission générale46,58 $ (incluant taxes et frais de service)

L'open country avec artistes invités

L’Open Country est un concept de spectacles hors de l’ordinaire lors desquels le groupe Mountain Daisies (Ariane Ouellet et Carl Prévost) reçoit des artistes populaires variés pour créer des rencontres uniques aux saveurs country.

Patrick Norman

Patrick Norman, Cinq décennies de musique et de chansons

Les années 1970

La carrière de Patrick Norman débute en 1969. Après avoir obtenu un premier disque d’or en 1972 pour la chanson Mon cœur est à toi, il enregistre deux ans plus tard Free As The Wind, thème du film Papillon mettant en vedette Dustin Hoffman et Steve McQueen. En 1977, le simple Let’s Try Once Again lui vaut un disque platine et propulse l’album Sweet Sweet Lady au sommet des palmarès; le Canadian Record Pool lui attribue le titre de Male Vocalist of the Year. En 1977 et 1978, il anime avec Renée Martel la variété télévisée Patrick et Renée sur les ondes de CFTM.

Les années 1980

En 1984, Patrick signe un contrat avec les Disques Star. Il lance l’album Quand on est en amour, qui s’écoule à près de 300 000 exemplaires et lui vaut plusieurs Félix, et effectue des tournées au Québec, en Ontario et au Nouveau-Brunswick. En 1987, il fait paraître Only Love Sets You Free, version anglaise de Quand on est en amour, dont cinq extraits s’inscriront au palmarès canadien. L’année suivante, il enregistre Soyons heureux, qui recevra le Félix de l'Album country.

Les années 1990

En 1990, Patrick lance Passion vaudou, son premier album en format CD enregistré à Bogalusa en Louisiane avec des musiciens chevronnés; il présente le spectacle du même nom au Spectrum de Montréal l’année suivante.

En 1992, il lance Noël sans faim, un disque d’or qui demeure un classique du genre. Suivront Whispering Shadows, The Christmas Album, Chez moi, Guitare, un disque sur lequel Patrick reprend des classiques instrumentaux et, en 1997, Collection privée, réunissant ses 14 chansons préférées. Paru en 1996, l’album Les Grands Succès, qui souligne la grande carrière de cet artiste exceptionnel, est certifié disque d’or.

En compagnie de Jeff Smallwood, Bourbon Gautier et William Dunker, Patrick Norman fonde en 1998 Les Fabuleux Élégants. Ces virtuoses du country parcourent les routes du Québec et d’Europe et enregistrent l’album Les Fabuleux Élégants, qui remporte un Félix.

Les années 2000

En 2000, Patrick Norman grave un album éponyme qui se démarque par la qualité et l’originalité de ses textes. Suivra en 2001 l’album Les plus belles chansons de mariage. Deux ans plus tard, Patrick Norman lance son 22e album, Soirée intime, le premier enregistré devant public.

L’année suivante, Patrick s’offre un cadeau en revisitant ses succès de 1969 à 1984 sur l’album Simplement Patrick Norman. Il y propose des versions épurées de ses chansons, de Notre Amour à Papillon, en passant par C’est la saison et Quand on est en amour.

Trois ans plus tard, au cœur d’une tournée de plus de 300 spectacles, l’artiste fait paraître son premier DVD, Tu peux frapper à ma porte, qui présente un spectacle intime enregistré à l’automne 2006 au Théâtre de la Ville à Longueuil. Accompagné par le multi-instrumentiste Jean-Guy Grenier, Patrick y interprète 18 grands succès. En prime, le DVD contient six demandes spéciales du public, une version pleine de sensibilité de Father & Son de Cat Stevens, interprétée avec ses filles, Debbie et Isabel, et la pièce Back Home Again de John Denver, chantée avec sa sœur Sylvie et ses frères Raymond et Normand. Même maman Marguerite ajoute son grain de sel! Dans une autre capsule, Patrick fait un détour à Berthier-sur-Mer pour visiter l’atelier où l’on fabrique les réputées guitares Boucher, qu’il utilise sur scène. Enfin, Patrick réalise une entrevue amicale avec Robert Laurin, complice de longue date à qui l’on doit Quand on est amour. Le DVD contient aussi une nouvelle chanson enregistrée en studio, qui donne son titre au DVD.

En octobre 2007, peu de temps après avoir lancé Comment le dire…, un disque de chansons originales qui, tout en s’inscrivant en continuité avec son précédent disque, propose des orchestrations plus étoffées, Patrick reçoit le Félix Hommage décerné par l’Association québécoise de l’industrie du disque, du spectacle et de la vidéo (ADISQ). La sortie de l’album sera suivie d’une tournée qui le conduira aux quatre coins du Québec. 

Un an plus tard, l’artiste lance Plaisirs de Noël, son troisième album de Noël en carrière. Dans ce 26e disque, Patrick relève le pari de rajeunir des airs pourtant mille fois entendus grâce à une instrumentation inventive – guitares, banjo, violon, mandoline, steel – et à des arrangements ingénieux qui misent sur la chaleur des cordes et la fraîcheur des percussions. La sortie du disque est suivie d’une série de spectacles à la crypte de l’Oratoire Saint-Joseph.

Les années 2010

En février 2010, il lance Where I Come From, son 27e album en plus de 40 années de carrière. Sur ce disque, Patrick retourne à ses racines et rend un vibrant hommage au grand Hank Williams en interprétant à sa manière douze chansons tirées du vaste répertoire de cette légende country. 

Le 25 février 2011, Patrick Norman débutait officiellement sa nouvelle tournée de spectacles L’amour n’a pas d’adresse à la salle du Pavillon de l’entrepôt de Lachine, sans que son nouvel album ne soit encore enregistré. Effectivement, le 28e album en carrière de Patrick Norman, qui s’intitule aussi L’amour n’a pas d’adresse n’aura été disponible en magasin le 16 août 2011, quelques mois après avoir débuté sa tournée de spectacles.

Le 21 novembre 2012, lors de la soirée du 23e Gala de la SOCAN, le Prix Excellence a été décerné à Patrick Norman. À noter que ce prix est remis à un membre de la SOCAN dont l’œuvre a contribué au rayonnement de la musique canadienne.

Le 31 mai 2013, Patrick sort un simple radio pour la saison estivale qui deviendra le succès de l’été. En effet, sa chanson C’était l’été a atteint les Palmarès radio, ce qui n’était pas arrivé depuis La guitare de Jérémie en 2000. Plus tard, le 3 octobre 2013, lors du gala de la Fondation SPACQ, (Société Professionnelle des Auteurs et Compositeurs du Québec), Patrick Norman s’est vu décerner le Prix François Cousineau, remis afin de souligner la qualité de son travail de compositeur de musique de chansons.

Zachary Richard

Francophone militant, écologiste engagé, poète, chanteur, auteur et compositeur, Zachary Richard est très enraciné dans sa Louisiane natale.  Inspirées par la multitude de styles musicaux de la région, ses chansons dépassent, cependant, les limites d’aucun genre.   Fortes en poésie et riches en atmosphère, ses chansons appartiennent à un univers unique et passionné.

Zachary a reçu son premier contrat d’enregistrement à l’âge de 21 ans.  Il est le dernier artiste à signer avec Electra Records avant la création de WEA.  Cet album, High Time,  perdu dans le tourbillon qui tournait autour de la fusion de plusieurs maisons de disques  ne verra pas le jour avant 2000 quand les masters sont découverts dans une voûte à New York et lancés sur Rhino Hand Made.

C’est lors d’un séjour à New York au début des années 1970 que Zachary allait faire une découverte qui bouleverserait sa vie.  Avec l’argent d’avance de la maison de disque, il s’achète un accordéon diatonique dit « Cajun ».  À partir de cette acquisition, il est propulsé par un raz de marée culturel.  La langue française et la culture cadienne de la Louisiane sont devenues son champ d’inspiration.  Apprenant les vieilles chansons cadiennes, délaissées depuis une génération, il forme le premier groupe folk/rock moderne.  Mais il se passera plusieurs années avant que la musique traditionnelle cadienne devienne à la mode et entre temps, le destin de Zachary Richard l’emmène au Canada et en France.

De 1976 à 1981, Zachary est installé avec sa nouvelle femme, Claude, l’amour de sa vie, qui sera également sa partenaire en affaire.  Il enregistre sept albums de langue française, notamment Mardi Gras et Migration, tous deux disques certifiés « or ».   Malgré le succès critique et commercial, Zachary sentait le besoin de retourner dans son pays et dans les années 1980, il rentre en Louisiane, commençant une autre phase de sa carrière,  cette fois-ci en anglais.  Il enregistre deux albums pour Rounder Records, Mardi Gras Mambo et Zack’s Bon Ton, puis  ile deux pour A&M, Women in the Room et Snakebite Love.  La tournée incessante lui gagne un public international.

En 1994, après plusieurs années d’absence du Canada, Zachary y retourne pour le Congrès Mondial Acadien au Nouveau-Brunswick.   Passionné de nouveau par son héritage, il se met à écrire en français.  La collection de chansons qui en résulte devient Cap Enragé, album double platine.  Cap Enragé établit Zachary Richard comme un des plus grands auteurs-compositeurs francophones d’Amérique.  Encore une fois, Zachary réussit à briser le moule, tissant une tapisserie musicale riche en ambiance avec une maîtrise de la parole influencée par le parler rythmé de la Louisiane. 

Zachary Richard est également poète.  Son recueil, Faire Récolte, publié en 1998 lui mérite le Prix Champlain décerné par le Conseil de la vie française en Amérique.  Son recueil Feu reçoit le Prix Roland Gasparic en Roumanie.  Le jury remarque non simplement l’unique caractère de son écriture, mais aussi son engagement envers la langue française en Amérique du Nord.  Avec sa fille Sarah, il est  aussi l’auteur de plusieurs contes.

En 1996, Zachary Richard est membre fondateur d’Action Cadienne, organisme bénévole dédié à la promotion de la langue française et de la culture cadienne de la Louisiane.  Ces contributions à la culture française sont reconnues par le gouvernement de la République Française en mars, 1997 quand il est décoré officier de l’Ordre des Arts et Lettre.  Cette année également, il est initié à l’Ordre des Francophones d’Amérique par le gouvernement du Québec.  Zachary Richard a reçu trois doctorats honoris causa, par l’Université de Moncton (Nouveau-Brunswick), l’Université de Louisiane à Lafayette, et par l’Université de Sainte Anne (Nouvelle-Écosse).

Zachary Richard est producteur et narrateur de plusieurs documentaires télévisés.  Il produit Against the Tide, the story of the Cajun people of Louisiana qui obtient le prix Best Historical Documentary décerné par le NETA (USA) en 2000.  La version française, Contre vents, contre marées, reçoit le Prix Historia décerné par L’insitut d’Histoire de l’Amérique Française en 2003.  D’autres  documentaires suivront, Coeur Batailleurs, une série de 26 épisodes qui traite de la diaspora acadienne, et Migrations qui étudie la migration aviaire en Amérique du Nord.  Migrations reçoit le Liriot d’Or (premier prix) au Festival International du Film Ornithologique en France en 2008.  Plus récemment, Zachary a participé au tournage de Kouchibouguac, documentaire qui traite du bouleversement social autour de l’expropriation de 250 familles acadiennes pour la création d’un parc canadien en 1978.

Le poète créole Aimé Césaire parlait de ses deux langues, le Créole et le Français, comme étant ses deux mains.  Pour lui, se séparer d’une de ses langues serait l’équivalent de s’amputer d’une main.  C’est très semblable pour Zachary Richard.  L’expérience artistique de Zachary Richard est unique et il participe pleinement à la culture anglo-américaine et la culture francophone d’Amérique du Nord.  Il est l’auteur compositeur le plus américain des francophones, et le plus francophone des américains. 

Annie Villeneuve

Annie Villeneuve

Originaire du Saguenay-Lac-St-Jean, Annie Villeneuve possède un don musical. Dès son plus jeune âge, son quotidien est ponctué d’expériences de toutes sortes comme le chant chorale, les concours de chant, les cours de piano et de solfège, son groupe musical amateur, sans oublier QuébecIssime.

 

En 2003, Annie fait partie de la toute première édition de Star Académie. Elle se démarque en se rendant en finale.

 

En janvier 2005, Annie lance son premier album solo intitulé Quand je ferme les yeux. L’album se voit certifié OR, moins de deux mois après sa sortie.

Le premier extrait, Tomber à l’eau, est demeuré numéro 1 au palmarès BDS durant cinq semaines. L’album est depuis certifié platine avec plus de 125 000 copies vendues.

Une tournée de 119 spectacles suivra partout à travers la province.

 

Cette même année, Annie est en nomination dans trois catégories au gala de l’ADISQ, soit Album de l’année, Chanson de l’année et Révélation de l’année.

En 2005 et 2006, elle co-anime la très populaire émission Demandes spéciales.

 

En 2007, Annie se retrouve à nouveau en nomination au gala de l’ADISQ, cette fois dans les catégories Spectacle de l’année et Interprète féminine de l’année.

 

À l’été 2008, Annie co-anime la toute dernière saison de la réputée émission culturelle Flash, aux côtés de Patrick Marsolais. En aout 2008, Annie participe au grandiose spectacle de Céline Dion sur les plaines d’Abraham, dans le cadre des fêtes du 400e de la ville de Québec.

 

Le second album d’Annie Villeneuve, Éponyme,  voit le jour en avril 2009. Elle signe les paroles et la musique de la majorité des chansons. Certifié OR en seulement quelques semaines, le premier extrait, Ce soir, se hisse au numéro 1 du palmarès radio et s’y loge pendant 12 semaines consécutives.

 

Notons parmi ses collaborateurs, la participation de l’auteur-compositeur et pianiste de renommée internationale Stephan Moccio pour la pièce Mon héros. Entre Annie Villeneuve et Stephan Moccio, la chimie opère. D’ailleurs, en janvier 2010, Annie Villeneuve s’est vu confié par Stephan l’interprétation de la chanson thème francophone des Jeux Olympiques d’hiver 2010 de Vancouver. Elle a eu l’honneur d’interpréter la chanson J’imagine, un hymne à la persévérance, qui connait un succès retentissant (certifié 5 fois platine). Annie conclut l’année 2010 en présentant un album bien spécial pour la saison des Fêtes, Noël chez moi. L’album qui s’est écoulé à plus de 60 000 exemplaires, est certifié OR rapidement.

 

À l’hiver 2011, Annie immortalise sa voix sur l’album Chansons de Noël pour la Fondation Jasmin Roy. Elle y interprète trois pièces, dont une nouvelle version de sa chanson originale, Noël chez moi.

 

En avril 2012, Annie participe à l’album Elles chantent Cabrel, qui réunit douze des plus belles voix féminines du Québec pour y interpréter des succès de Francis Cabrel. Annie y chante la pièce Petite Marie.

 

En 2012, Annie joue pour la première fois au théâtre, dans la comédie romantique Ils se sont aimés. La pièce présente une drôle de perspective sur les relations de couple, ô combien réaliste, qui déclenche des rires à la tonne. Le spectacle est présenté en tournée, partout à travers le Québec.

 

Le 24 septembre 2012, Annie lance son troisième album original, Telle qu’elle. L’auteure-compositrice-interprète signe encore une fois une grande partie des textes et des musiques. Le premier extrait, la chanson Le sais-tu? connait d’ailleurs un énorme succès sur les palmarès radios.

 

Depuis septembre 2012, après avoir été porte-parole pendant deux ans, Annie est maintenant la marraine de Leucan, un titre qui l’honore.

 

À l’hiver 2012, Annie prend part à la tournée Les Stars chantent Noël. Le spectacle a d’ailleurs reçu une nomination au gala de l’ADISQ 2013 dans la catégorie Spectacle de l’année – Interprétation autres langes.

 

En 2013, Annie se voit confier le rôle de mentor de l’équipe de Marc Dupré lors de la première saison de l’émission à succès La Voix, diffusée sur les ondes de TVA.

 

Le 29 mars 2013, Annie présente son album Telle qu’elle en grande première sur scène au Centre Bell. Il s’agit de la toute première fois de sa carrière où elle performe sur cette prestigieuse scène en solo.

 

À l’automne, Annie est nommé dans la catégorie Interprète féminine de l’année au gala de l’ADISQ 2013.

 

À la fin 2013, Annie Villeneuve annonce son retour sur scène à l’été 2014, après un heureux congé de maternité. Elle offrira un spectacle inédit, créé spécialement pour les festivals d’été québécois, intitulé Demandes spéciales : Un festival de grandes voix.

 

Sa voix se retrouve également sur l’album Berce-moi alors qu’elle y interprète à sa façon la magnifique chanson Je voudrais voir la mer. Son interprétation remplie de douceur propulse la chanson au rang de meilleur vendeur de l’album.

 

À l’été 2015, elle eut le plaisir d’interpréter le rôle de Sandy Donovan dans l’adaptation de la  comédie musicale Grease au Festival Juste pour Rire. Avec plus de 55 000 billets vendus, Grease fût sans contredit le succès de l’été.

Grease retourne par la suite sur les planches du Théâtre St-Denis au moins d’avril 2016 ainsi qu’à la salle Albert-Rousseau à Québec en juillet 2016.

Confirmant encore une fois son succès, Annie retournera sur les planches avec ses confrères pour une 3e année. Elle aura la chance de reprendre le rôle de Sandy à Gatineau et Trois-Rivières à l’été 2017

 

Depuis septembre dernier, Annie fait partie du conseil d’administration de l’Union des artistes. Elle y siège et s’implique avec fierté et est heureuse de mettre à profit ses connaissances et son expérience afin de faire avancer les choses dans le domaine artistique.

 

Depuis Décembre 2015, Annie est littéralement devenue une artiste-entrepreneure. Depuis, elle fait des spectacles corporatifs régulièrement.

 

Elle met actuellement toute son énergie à la préparation de son 5e album dans un contexte tout spécial: le crowd founding. En passant par la plateforme La Ruche, Annie propose une campagne de financement participatif depuis le 14 novembre dernier. Dans le but d’inclure et d’impliquer ses fans, elle propose 17 choix variés afin d’intéresser les gens à s’impliquer monétairement dans le projet avant même sa création. Passant d’un vote pour décider du contenu de l’album à une participation en tant que choriste, elle compte amasser 60000$ afin de réaliser l’album de ses rêves en allant l’enregistrer à Nashville.

Cette jeune maman voit grand et compte bien poursuivre la réalisation de sa carrière unique à coup de projets comme celui qu’elle vient d’entreprendre.

Vincent Vallières

Avec son album Le repère tranquille, Vincent Vallières a confirmé sa place dans le paysage musical québécois. Sur son cinquième album qui est maintenant disque platine, Le monde tourne fort, Vallières présente des textes personnels et des musiques d’une apparente simplicité sous lesquelles se distinguent des arrangements étoffés. L’auteur-compositeur-interprète donne vie, avec sa poésie contemporaine, à des histoires du quotidien où chacun peut se reconnaître. Il raconte l’amour, dans ce qu’il a de complice et de déchirant, il cherche à percer les mystères du temps, « du futur au présent » (L’Espace et le temps), il médite sur la vie, tout simplement

Jonathan Painchaud

Né d'un père musicien, Jonathan Painchaud grandit dans la musique avec son frère Éloi aux Îles de la Madeleine. Lors de sa jeunesse, Painchaud affirme avoir été un « rat d'arcades ».

Après être déménagé à Québec, il fonde, avec son frère et d'autres musiciens, le groupe Okoumé.

Après la séparation du groupe, les frères Painchaud préparent l'album Au nom du père à l'automne 2001, qui sortira en janvier 2002.

Après avoir joué le businessman dans la pièce Le Petit Prince, Jonathan Painchaud sort C'est la vie, son premier album solo. Il en sort trois autres par la suite, Qu'on se lève (2007), La dernière des arcades (2010) et Mon coeur collé au tien (2013).

2011 est une grande année pour Jonathan Painchaud puisqu'il devient porte parole du Supermotocross Monster Energy, évènement majeur ayant lieu au Stade Olympique de Montréal et auquel il participera lui-même. Jonathan lance également une nouvelle pièce inspiré d'un autre sport qui le passionne: le hockey. Partis pour la gloire reçoit un accueil chaleureux sur les radios à Montréal et est disponible en vente sur Itunes.

Jonathan Painchaud est père d'une fille.

Également à venir
@ 530 Charles-Auguste Montreuil