Perspective conique [;]
École supérieure de théâtre UQAM présente

Perspective conique [;]

8 février 2019
20h00 – 21h30

1400 Berri, Montréal, QC, Canada
Pour plus d'information à propos de cet événement, veuillez contacter École supérieure de théâtre UQAM à tremblay.patrice@uqam.ca.

Achat de billets

Est-il possible de résister sans y laisser sa peau?

Inquiétée par les attaques misogynes et habitée par toutes ces femmes artistes travaillant sur l’identité qui se sont enlevé la vie (dont Sarah Kane, Nelly Arcand, Francesca Woodman), Pénélope Deraîche Dallaire a peur de déranger et d’en subir les représailles. Elle cherche donc à confronter cette peur, en s’y plongeant et en la mettant en scène, afin de conserver son agentivité.

Créée à partir de tableaux vivants, Perspective conique [;] mouettes éponymes ou spores en transmutation est une performance théâtrale conviant le public à traverser l’espace intime d’un rêve partagé. C’est une immersion dans la peur; une confrontation avec celle-ci. Cet essai scénique, réalisé dans le cadre d’une recherche sur la profanation du dispositif théâtral comme acte de résistance féministe, s’intéresse à l’autoreprésentation, à la performativité des corps féminins en scène et aux processus de subjectivation qui en découlent.

*Avertissements : La violence évoquée dans ce spectacle pourrait troubler certaines personnes. Violence, nudité, stroboscope, bruits d’arme.

Vérification des disponibilités en cours... Vérification des disponibilités en cours...

Est-il possible de résister sans y laisser sa peau?

Inquiétée par les attaques misogynes et habitée par toutes ces femmes artistes travaillant sur l’identité qui se sont enlevé la vie (dont Sarah Kane, Nelly Arcand, Francesca Woodman), Pénélope Deraîche Dallaire a peur de déranger et d’en subir les représailles. Elle cherche donc à confronter cette peur, en s’y plongeant et en la mettant en scène, afin de conserver son agentivité.

Créée à partir de tableaux vivants, Perspective conique [;] mouettes éponymes ou spores en transmutation est une performance théâtrale conviant le public à traverser l’espace intime d’un rêve partagé. C’est une immersion dans la peur; une confrontation avec celle-ci. Cet essai scénique, réalisé dans le cadre d’une recherche sur la profanation du dispositif théâtral comme acte de résistance féministe, s’intéresse à l’autoreprésentation, à la performativité des corps féminins en scène et aux processus de subjectivation qui en découlent.

*Avertissements : La violence évoquée dans ce spectacle pourrait troubler certaines personnes. Violence, nudité, stroboscope, bruits d’arme.

Événements à venir